Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 8 mai 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.933 : Messe avec les Grecs Melkites catholiques à Jérusalem

Il y a quasiment un mois aujourd'hui, le dimanche 10 avril, à Jérusalem, nous avons tout fait pour pouvoir participer à l'eucharistie avec une communauté catholique qui ne soit pas de rite latin (romain), tandis que, en route vers cette église de rite byzantin, située près de la Porte de Jafa (sic), des pèlerins français nous abordaient en nous demandant si nous savions où se trouvait l'église latine de Jérusalem !
A notre arrivée, dans une église à l'intérieur magnifique, totalement décorée (murs et plafond) de superbes icônes, grandes furent notre surprise et notre joie de nous voir accueillis comme des frères par le célébrant, et en français s'il vous plaît. Grands sourires également de la part des paroissiens.
Messe en langue arabe bien entendu, l'arabe n'étant pas, quoique l'on puisse penser, la langue de l'Islam et du Coran seulement : les chrétiens de ce rite sont pour la plupart Arabes en effet. A ce propos, n'oublions pas que, comme nous l'a opportunément rappelé notre guide Palestinien Hussam, dans la première communauté chrétienne, il y avait des Arabes ; ils sont cités dans les Actes des Apôtres, ch. 2, v. 11 (à relire !).
A l'entrée, il nous a été fourni une petite plaquette, éditée par le Patriarcat, qui nous a permis de suivre, en français, la "Divine Liturgie de St Jean Chrysostome, du rite byzantin-grec-melkite-catholique". Il y avait aussi quelques portées musicales, et ainsi, nous avons pu nous associer au moins au chant des "Kirie eléison" et autres "Alliluia" (sic). Nombre d'actes symboliques, comme le fait qu'au début, le célébrant découpe le pain fermenté, offert par les familles de la paroisse. D'autre part, le lavement des mains et la préparation des Offrandes se font au tout début de la messe. Magnifique et très solennelle procession de l'Evangile. Présence d'une fille servante d'autel, qui tenait fermement une torche bien plus haute qu'elle, près du prêtre.
Un diacre a accompagné le célébrant tout au long de la messe, beaucoup plus impliqué dans le déroulement de la liturgie que nos diacres en liturgie romaine : il a chanté plusieurs parties de la messe, l'évangile, et a prononcé une prière, juste après la consécration.
Très belle prière universelle, avec des intentions telles que celles-ci par exemple : "Pour la salubrité de l'air (écologie !), l'abondance des fruits de la terre et pour des temps de paix...", "Pour nos gouvernants, leurs assistants et leur armée, afin qu'ils réalisent le bien de tous", ce qui veut dire beaucoup, dans un tel pays, où l'armée est omniprésente !
Il y aurait tant à dire ! Juste une remarque : la formulation particulière du début de la prière consécratoire : "la  nuit où il fut livré, ou plutôt se livra lui-même pour la vie du monde..." (nous avons apprécié la précision !
Geste de paix : par exemple, un paroissien qui se trouvait derrière Joël Voyau lui a frappé dans le dos afin de l'inviter à se retourner pour pouvoir lui donner la paix ! Puis, communion de tous sous les 2 espèces, y compris les bébés. Tandis qu'à la sortie, les fidèles nous ont offert un verre de l'amitié, café et brioche !  Comment les remercier ?  Nous ne sommes pas prêts d'oublier un tel moment !
En arabe, "Melek" veut dire "le souverain". Ils sont dit "Melkites", car c'est une Eglise qui jadis a adhéré aux décisions des Conciles (sur les deux natures du Christ, humaine et divine), pour l'acceptation desquelles les Empereurs byzantins ont joué un grand rôle.
Malgré tout, quoi penser de toutes ces Eglises présentes en Terre Sainte : 5 orthodoxes, 6 catholiques, 1 anglicane, 1 luthérienne et autant d'évêques, sans parler des pentecôtistes, des évangéliques, des baptistes... En ce 7° dimanche de Pâques, où Jésus, dans l'évangile de ce jour, répète à quatre reprises, dans sa prière : "Qu'ils soient un !", quel exemple donnons-nous ainsi à ce pays divisé entre Juifs et Palestiniens ?  Nous avons ressenti cet appel à rester très modestes, si tant est que nous serions portés à leur donner des leçons de rapprochement et d'unité !

1 commentaires:


bernardt a dit…

Merci pour cette vibrante page de circonstance, particulièrement interpellante et vivante.
Cette question de l'unique personne (hypostase) du Christ en deux natures sans confusion est fondamentale. Il y a urgence à replonger dans le C.E.C. où tout est dit et à approfondir sans cesse... Magnifiques responsabilité et liberté des enfants de Dieu en Jésus-Christ et Sa sainte Mère...

Bernard Tarnier