Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 18 septembre 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.702 : "Le corps du Christ est plus étendu qu'on ne le pense." (Charles Péguy)

C'est toujours avec surprise que j'entends des gens se plaindre que le nombre des chrétiens diminue, qu'il n'y a plus beaucoup de jeunes à nos assemblées, qu'on n'était pas nombreux à telle manifestation religieuse, qu'il y a moins de prêtres... Comme si le peuple de Dieu était en train de s'effondrer, comme si tout était presque perdu pour l'Evangile. Aussi, une phrase décisive comme celle de Péguy, que je vous partage en ce jour, représente une parole profondément prophétique, nous invitant à regarder bien au-delà des chiffres, des nombres, des quantités, des impressions et des peurs qui nous fatiguent et risquent même de nous épuiser.
Mais enfin, semble nous dire Charles Péguy : le corps du Christ peut-il se décomposer comme ça ?  D'abord, se limite-t-il à l'étroitesse de nos églises ?  Et ce n'est pas parce que des municipalités votent la déconstruction de diverses églises, en Anjou, à Mortagne ou dans d'autres coins de France et du monde, que cela veut dire que le corps du Christ va disparaître !  Aurions-nous oublié que les milliards d'êtres humains qui peuplent notre planète ont tous été créés à l'image de Dieu ? Que le nom de chacun d'eux est écrit avec précision sur la paume de la main du Seigneur, ainsi que l'assure si bellement le prophète Isaïe (49/16) ?
Si le corps du Christ n'était constitué que des chrétiens (et de quels chrétiens ?), quel dommage, quelle déception en effet, quelle étroitesse, quel échec de notre Dieu !  Mais quand l'on prend conscience que chaque personne humaine, et cela depuis la nuit des temps, a été créée, voulue, aimée par le Sauveur, et que tous, quelles que soient leur origine, leur religion ou non religion, leur condition, font partie de son corps, de quoi, "de qui aurais-je crainte ?" (psaume 27)
Et que savons-nous de ce qui se passe au fond du coeur de chacun, croyant ou non ? Puisque, comme le disait Saint Jérôme : "Tout homme naît avec l'Esprit-Saint. Le nom du Seigneur n'a pas été enfermé dans Israël !" !

0 commentaires: