Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 29 janvier 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.616 : "Qui sont mes frères ?"

En méditant l'évangile de ce jour, tiré de Marc 3/31-35, je me reposais cette question lancée par Jésus à ses proches : "Qui est ma mère ? Qui sont mes frères ?" C'est vrai que l'humanité, on l'oublie trop, ce n'est jamais qu'une immense famille. Même si nos proches sont très chers à notre coeur, on ne serait pas humain si l'on ne se sentait pas aussi frère ou soeur de tous les habitants de la planète.
Par exemple, en ce moment, l'on se sent frère, et pas seulement moi qui ai vécu au Mali, de toute cette population malienne qui a tant souffert ces derniers mois. Je me sens frère aussi, tant de Frigide Barjot que des militants gay qui défilent dans les rues pour réclamer le mariage. Frère de François Gabart qui vient de remporter le Vendée-Globe comme de ces Brésiliens qui viennent de perdre un proche dans le tragique incendie d'une discothèque.
Mais pourquoi faut-il que l'on se lance des imprécations à la figure entre humains, sans nuance et avec parfois si peu de respect envers les personnes ?  Entre partisans ou non du mariage pour tous, comme si les choses étaient si simples ; ou comme si l'on était davantage frère des catholiques que des musulmans par exemple ?  L'on sent bien que de tels choix mènent à une impasse !
En fait, la fraternité, cela ne peut se partager. Si je me sens moins frère d'une certaine catégorie de personnes, ne dois-je pas me poser quelques questions ?  Attention : être frère de quelqu'un, cela ne veut pas dire forcément épouser toutes ses visions, toutes ses façons de faire ; mais un vrai sentiment de fraternité va nous rendre plus aimant, plus compréhensif, plus bienveillant. Le mot "bienveillant" ne vient-il pas de l'expression "bien voir" ?  Ou voir avec les yeux de Dieu ?
Au milieu des musulmans parmi lesquels il vivait, il y a un siècle, le Père de Foucauld aimait se définir comme un "petit frère universel". Quelle belle façon d'exister au milieu de tous les fils de Dieu parmi lesquels le Père universel nous a plantés !

0 commentaires: