Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 29 novembre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.294 : L'ours de noël

Lu dans un catalogue reçu hier : "Chère Madame Gaignet, Noël est arrivé ! Quel plaisir de vous présenter ce nouveau catalogue avec ses pages spéciales cadeaux ! Profitez de nos prix ! Economisez grâce à nos offres spéciales ! Dès à présent, vous avez 30 points acquis, valables jusqu'au 31 décembre. Vous recevrez en cadeau l'ours de Noël ; au pied du sapin, il sera du plus bel effet !"
Au pied du sapin ? Ouf ! On l'a échappé belle ! Je croyais bien qu'ils allaient le mettre carrément dans la crèche et, pendant qu'on y est, à la place même du petit Jésus ! Vous imaginez la tête de Marie et de Joseph ? Sans parler de celle des bergers : cet ours, qui allait boulotter leurs gentils moutons ? Ils l'auraient rapidement sorti de là avec leurs chiens ! En plus, qu'en auraient pensé le boeuf et l'âne ? Et d'abord, pourquoi un ours plutôt qu'une autruche ? Ou un crocodile ? Ah ! L'ours en peluche, souvenir d'enfance... Enfance égale petit enfant égale petit nounours égale petit Jésus ? Non ! Je m'égare !
Alors, "l'ours de noël", qu'est-ce que ça veut dire, dans la tête de ces marchands de noël, dans la tête des consommateurs de noël que nous sommes ? Vous remarquez que je ne mets pas de majuscules à "noël" et, dans un tel cas, vous devinez pourquoi ! Jésus en effet n'est pas venu parmi nous pour se retrouver, 2.000 ans après, évincé par un nounours, si gentil soit-il, dans le coeur de nos petits comme dans le nôtre, grands enfants tordus que nous sommes !
Là cependant où je suis d'accord avec cette pub, c'est quand je lis, sur leur catalogue, l'appel suivant : "Nous voulons vous faire partager nos passions ; profitez-en dès aujourd'hui." C'est vrai ! Si, plutôt qu'un ours, c'est bien Jésus que vous souhaitez faire entrer au coeur de votre maison, il est bon de lui ouvrir votre porte dès aujourd'hui en effet, et avec passion ! Alors pourra se produire réellement le vrai miracle de Noël promis par Isaïe, et dont nous fait écho la première lecture de la liturgie de ce jour : "...Le loup habitera avec l'agneau, la vache et l'ourse auront le même pâturage ; il ne se fera plus rien de mauvais ni de corrompu, car la connaissance du Seigneur remplira le pays comme les eaux recouvrent le fond de la mer." ((Isaïe 11/1-10)
Et voilà que notre ours retrouve sa place ; disons, la place qui est la sienne ! Symboliquement en effet, grâce à la venue de Jésus, nos instincts "animaux" profonds, de refus et de haine de l'autre, sont enfin apaisés ; l'ours méchant (je n'ai pas dit : le cochon) qui sommeille au fond de notre coeur apprenant enfin, grâce à l'enfant-Jésus, le sens de la fraternité !

1 commentaires:


Henri Loisance a dit…

L’ours, l’agneau, le loup, l’autruche, le crocodile, sont ils tous crées par Dieu ? … dans leur altérité …

Dans l’arche de Noé, celle qui flottait sur les eaux colériques divines, tous ces animaux étaient-ils dans des cages différentes, ou en libre cohabitation paradisiaque ?

Ce serait intéressant à considérer pour notre prochaine réunion islamo-chrétienne ! …

Dans le pur esprit des contes persans, des fables de Lafontaine, ou du Zohar ! Bien entendu !