Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 8 novembre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.273 : Etre prêtre aujourd'hui ???

Est-il facile d'être prêtre de nos jours ? Qui sont les prêtres ? Que font-ils ? Que vivent-ils ? Pourquoi sont-ils devenus prêtres ? Que signifie cette vocation ? Sont-ils des hommes comme les autres ? Quelles sont leurs joies, leurs difficultés, leurs espérances ? Sont-ils vraiment heureux ? Ont-ils des amis, des soutiens, des recours ? Comment parle-t-on d'eux ? Qu'est-ce que l'on recherche en eux ? En quoi peuvent-ils nous décevoir ? Sont-ils des prêtres de Vatican II ? Mais qu'est-ce que cela veut dire ? Des prêtres de Jésus-Christ ? Mais cela n'est-il pas trop vague ? Des "chefs" de communauté ? Des frères ? Qu'est-ce qui les motive ? Leur arrive-t-il d'en avoir marre ? D'être découragés, humiliés, critiqués, incompris ? Par qui ? Pourquoi ? Que faut-il qu'ils fassent ? Qu'est-ce qu'ils ne doivent pas faire ? Quel est leur rythme de vie ? Ont-ils du temps pour eux ? Doivent-ils être au service du peuple de Dieu 24 heures sur 24 ? Si oui, qu'est-ce que ça veut dire ? Sinon, cela ne va-t-il pas exiger un engagement plus grand encore de la part des paroissiens ? Que doivent-ils faire ? Qu'est-ce qu'on attend d'eux ? Qu'est-ce qui est vraiment de leur rôle ? De quoi devraient-ils être déchargés ? Par qui ? Quelles devraient être leurs priorités ? Mais peuvent-ils les tenir ? Grâce à quoi ? Qu'est-ce qui les anime intérieurement ? Sont-ils des intimes de Dieu ? Des visages du Christ ?
Que devraient faire les chrétiens ? Quelles sont exactement leurs responsabilités dans la vie d'une Eglise locale, d'une paroisse, d'un mouvement ? Quelles devraient être les priorités d'un chrétien, d'un groupe de chrétiens, d'une instance, d'une équipe de mouvement ? Comment articuler les diversités ? Comment articuler les responsabilités familiales, professionnelles, sociales, et notre tâche de baptisés ? Où et comment situer le prêtre ? Comment apprendre à oeuvrer ensemble ? De quelle façon parle-t-on du prêtre à ses enfants ? Comment un prêtre peut-il faire part de ses remarques à des chrétiens ? Et comment, de la même manière, des chrétiens peuvent-ils dire à un prêtre ce qui a pu les surprendre dans sa façon d'être ou ses réflexions ? Les chrétiens sont-ils heureux dans leur paroisse ? Si oui, grâce à quoi ? Sinon, pourquoi ? De la même façon, les prêtres sont-ils heureux dans leur paroisse ? Si oui, grâce à quoi ? Sinon, pourquoi ?
Tranquillisez-vous, votre vieux curé n'est pas en train de faire une déprime ! Mais toutes ces questions me reviennent en force en ce moment où, comme beaucoup de Fontenaisiens qui le connaissaient et l'appréciaient, je dors un peu moins bien, suite au départ brutal de notre frère Pascal dans la paix de Dieu. Si cela était l'occasion pour tous, prêtres et paroissiens, de faire le point par rapport à notre être chrétien et notre agir paroissial, Pascal ne serait pas parti en vain !
Je vous invite à méditer la superbe première lecture de ce mardi, tirée du livre biblique de la Sagesse (2/23 - 3/9) : "La vie des justes est dans la main de Dieu, aucun tourment n'a de prise sur eux."

1 commentaires:


Denise a dit…

Que de questions déposées dans ce billet concernant les prêtres et les laïcs dans l'Eglise ! elles m'ont amenée à réfléchir sur notre mission de baptisés ou de notre être chrétien.
Je pense que vivre en chrétien de façon authentique est impossible si notre lien avec l'Eglise n'est pas vivant et fraternel. Et que faire de mieux pour le vivifier que de rendre à l'Eglise de menus services qui nous rendent heureux et en quelque sorte "missionnaires", tout en respectant les croyances des autres ?
Bien sûr, notre vie de chrétiens ne s'arrête pas à la porte de l'église. Elle continue en famille, au travail, dans la rue, avec nos amis...Elle nous engage à mettre nos dons au service des autres. Au fond, la foi n'a t-elle pas besoin de se déployer dans toutes les dimensions de notre existence ?
"Fais de moi, Seigneur, un serviteur, sûrement quelconque, mais surtout qui fait son devoir."