Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 22 juillet 2018

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2196 : "Reposez-vous un peu !" (Jésus, en Marc 6/31)

Je n'oserais quand même pas dire que cet appel de Jésus est celui que je préfère, mais cette invitation à prendre le temps de se poser me convient tout à fait ; et je la savoure profondément ! Surtout à présent où je me trouve en retraite, et en quel lieu..., au bord de la mer !
J'ai d'ailleurs fait de cet appel le thème de mes deux homélies de ce jour, en les églises d'Avrillé et de Longeville-sur-Mer. En fait, cela tombait bien : ces églises étaient emplies d'estivants, et parmi eux, nombre de jeunes et d'enfants.
Or, il se trouve que cet appel de Jésus à savoir prendre le temps de respirer est tout à fait actuel. Dans notre vie de tous les jours en effet, y compris parfois pendant le temps de congé, nous courons du matin au soir : il faut faire ceci, aller là-bas, ne pas rater cela, vivre à fond, profiter de tout ce qui passe... Et bien sûr, les yeux fixés sur l'écran de notre portable, l'esprit toujours agité et sans repos.
"M'enfin, nous dit Jésus, prenez le temps de vous arrêter !"... De vous déconnecter un peu... En tout cas, personnellement, je ferais bien de cet appel de Jésus un 11° commandement !  Peut-être pensez-vous que j'exagère en élevant la nécessité du repos au rang d'un commandement évangélique ? Et pourtant, en nous reposant, en nous refaisant ainsi une santé comme on dit, est-ce que, sans en prendre forcément conscience, nous n'imitons pas à merveille la façon de faire de Dieu ?  Lui qui, comme l'exprime poétiquement l'auteur du livre biblique de la Genèse, après la Création, se reposa  !
Et si l'on prenait davantage le temps de se reposer, pour se reconstruire, pour prendre du recul sur notre vie, pour se pacifier, notre société en conséquence ne deviendrait-elle pas elle-même plus paisible, plus fraternelle, plus équilibrée ?  Rappelons-nous ce dicton : "Celui qui ne se repose pas fatigue les autres !" Se reposer, c'est donc absolument urgent, si nous voulons servir comme il faut la société, et permettre à nos proches de respirer.
Question : et si le vrai repos se trouvait en Dieu ?  Et s'il s'agissait pour nous d'arrêter de faire marcher notre tête, de fermer nos écrans, afin de nous programmer des "plages" de gratuité totale (et sur la plage, pourquoi pas ?)  Et si nous nous donnions la peine, ou plutôt, la joie, de nous laisser aller tout simplement, dans les bras de Dieu, dans le coeur de Dieu, dans l'océan immense de l'amour de Dieu ?  Avec le même plaisir que lorsque nous nous laissons porter par les vagues, au sein de l'océan
Car en fin de compte, ce que l'humanité a peut-être trop oublié, c'est qu'il n'y a sans doute pas de vrai repos sans une vraie rencontre avec Dieu. Nous n'oublions presque jamais de recharger la batterie de notre portable, ni de mettre de l'essence dans notre voiture ; sans cela, téléphone muet, et voiture inutile ! Même chose pour notre vie et notre énergie intérieure.  Si nous ne nous rebranchons pas régulièrement sur Dieu, qui est la source à la fois de tout repos et de toute énergie, la batterie de notre coeur, de notre esprit fraternel, de notre dynamisme de baptisés sera vite à plat...
Et si nous profitions de cet été pour revoir comment et à quels moments redonner au Seigneur la place qui lui revient, la première, dans le grand fourre-tout de notre vie ?  Il est sûr qu'alors, nos vacances déjà, et ensuite toute notre vie en seront rehaussées, renouvelées, et profondément réussies !
Comme nous l'avons chanté en ce dimanche : "Le Seigneur est mon berger, rien ne saurait me manquer !" (psaume 23)

0 commentaires: