Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 23 février 2018

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2141 : Carême chrétien et Ramadan

Tout d'abord, une invitation à toutes et tous :

Rencontre avec Ali Bensaada, aumônier musulman de la prison de la Roche-sur-Yon

Les participants ont apprécié la soirée récente avec un moine bouddhiste !
Dans la même visée, l'association "Dialogue pour la Paix" de la Roche-sur-Yon et du Pays des Olonnes vous invite à présent à une rencontre avec un responsable musulman, Ali Ben Saada, membre de cette association, aumônier musulman de la prison de la Roche-sur-Yon, ce dimanche 25 février, à 15h, dans la même salle paroissiale des Nouettes, 9, rue Georges Sand, au Château d'Olonne .  Ali nous présentera la thèse qu'il a travaillée, sur le multiculturalisme, la rencontre entre les différentes cultures.

Mais revenons au sujet du jour ! 
Sans cesse, l'on entend des questions ou des comparaisons par rapport à la façon d'envisager le temps du Carême, côté catholique et musulman. Je vous propose, en deux temps, tout d'abord, d'entendre comment les musulmans eux-mêmes voient le Ramadan, puis, de regarder ensemble Carême chrétien et Ramadan.  Ceci est une réflexion que j'avais préparée pour le bulletin du doyenné de Talmont sur le Carême ; mais elle était trop longue pour pouvoir y trouver place.


Le Ramadan, vu par les musulmans :
 

Durant le mois de Ramadan, le croyant doit être à la recherche du pardon et du repentir. Il doit faire tout son possible pour attirer sur lui la Miséricorde Divine, en pratiquant et multipliant des œuvres pieuses. Le Ramadan permet de purifier et de développer la conscience de sa relation avec Dieu. Ainsi, ce mois d’abstinence permet au croyant d’adorer Dieu sans penser à autre chose qu’à Lui.

Avec le jeûne du mois de Ramadan, le musulman découvre que tous ses actes sont sacrés. Il prend conscience de la grandeur de Son Créateur. Il mange, il boit, il aime en louant Son Créateur. Il élève son âme durant ce mois en étant détaché de son quotidien terrestre, prêt à faire le bien.

Le jeûne est une école de vie, une école de patience. Durant ce “mois béni”, le croyant musulman n’est plus l’esclave de ses désirs ni de ses plaisirs. Il se contrôle, réforme son comportement, s’éduque pour Dieu.

Temps de solidarité, le Ramadan permet au musulman de vivre des moments de convivialité, de fraternité, et de se mettre à la place du démuni, du pauvre, de celui-ci qui ne mange pas à sa faim. Le musulman apprend à partager avec autrui. Le jeûne permet de plus de vivre alors, pendant toute la journée, ce que les pauvres vivent eux toute l’année, de prendre conscience de leur dénuement, et de raviver en eux l’idée qu’il est du devoir de ceux qui ont quelque chose d’aider ceux qui n’ont rien.

Carême chrétien et Ramadan, est-ce la même chose ?

Il existe des ressemblances entre les deux démarches, que chacun pourra déceler. Il nous faut les accepter, nous en réjouir et les méditer. Cependant, sans dévaloriser la démarche de nos frères musulmans,  l’on doit noter  deux différences essentielles avec ce qui se vit chez les chrétiens :

. le Carême chrétien  fait entrer dans le souvenir d’une démarche vécue par le peuple Hébreu, puis par  Jésus, au désert. Aujourd’hui, de la même façon, le peuple chrétien accepte une épreuve, de type désertique », de 40 jours pour se préparer à la vie nouvelle que Jésus nous offre, au-delà de la souffrance, du péché et de la mort.

.  ce Carême a pour objectif d’inviter les chrétiens à fêter la victoire de Jésus, à Pâques, sur le péché et la mort. Ce qui n’est évidemment pas ce que vise le Ramadan.

Malgré certains points pouvant, à première vue, faire penser à une certaine  « ressemblance » (prière, jeûne, conversion,  partage…) entre le Carême chrétien et le Ramadan, on ne peut que constater que la visée profonde, le lien avec Pâques, le type de relation à Dieu à travers le Christ et les pratiques concrètes des croyants dans chacune de ces deux religions sont vraiment tout à fait  différents ! Mais cela nous invite au contraire à nous unir de coeur à ce que vivent les uns et les autres, dans un même combat profond avec Dieu et tous nos frères humains.


0 commentaires: