Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 1 novembre 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.006 : Hommage aux Saints non-croyants

En cette fête de la Toussaint, les chrétiens rendent hommage à ceux que l'Eglise a déclaré "Saints" ; mais pour être ainsi "sanctifié", il faut avoir été baptisé ! Alors, qu'en est-il des autres, de ceux qui, non baptisés, ont mené une vie juste et fraternelle ?  Auront-ils droit quand même à la couronne céleste ?  Les Protestants, peut-être, diront certains ; par exemple Martin-Luther King ; mais pas mal de catholiques, un peu traditionnels, se méfient encore des Protestants...  Quant aux Musulmans, aux Bouddhistes, aux athées, beaucoup hésiteraient à avancer qu'il puisse y avoir aussi des saints parmi eux. En tout cas, aux messes de la Toussaint, l'on chante seulement la gloire des saints chrétiens.  C'est sans doute dommage !
A ce sujet, voici une remarque fort pertinente de Jean d'Ormesson, lui-même agnostique : "J'admire beaucoup les athées. Parce que, les gens qui croient en Dieu, eux, ont le ciel. Ils savent que, s'ils font le bien, ils auront une récompense. Mais les athées qui se sacrifient pour les autres, qui donnent leur argent aux pauvres et vont visiter les malades ou les prisonniers sont des espèces de saints qui donnent réellement gratuitement, puisqu'ils ne croient en rien. Les athées sont peut-être les seuls qui méritent le surnom de "saints", et ils seront sûrement assis un jour à la droite de ce Dieu auquel ils ne croient pas."
Personnellement, parmi ces "saints" venant d'ailleurs, je verrais bien  -  je cite en vrac  -  le roi Cyrus par exemple : ce roi de Perse qui, ayant vaincu l'empire babylonien, permit alors aux Juifs déportés à Babylone en 587 et 597 de rentrer librement à Jérusalem en 538.
Je pense aussi au fondateur historique du Bouddhisme, qui vécut au 6° siècle avant le Christ, et qui mit tout toute son énergie à permettre à des centaines de millions de personnes, jusqu'à aujourd'hui, de combattre les maux qui les accablait et d'atteindre l'Eveil.
Sénèque est une figure marquante également : "Les malheureux appellent ; c'est de l'homme qu'il faut s'occuper, c'est lui qu'il faut affermir, consoler, encourager." Sénèque s'employa à tremper fortement les âmes de ses concitoyens, afin de les armer contre toute terreur. Condamné par Néron, il le paya de sa vie.
Des musulmans de Fontenay-le-Comte m'avaient offert un ouvrage sur Ibn Arabî (1165-1240), qui a exercé une influence majeure sur le Soufisme et reste le grand Docteur mystique de l'Islam. Il faut voir les phrases qu'il a écrites sur Jésus, avec lequel il avait une relation intime profonde : "J'ai souvent rencontré Jésus au cours de mes visions ; c'est auprès de lui que je me suis repenti."
Parmi les figures plus proches, il y a des gens comme Albert Camus, athée, une des plus hautes consciences morales du XX° siècle. Il fit partie de la résistance, lutta très tôt contre la peine de mort, protesta contre les inégalités qui frappaient les musulmans en Algérie, son pays, prit la défense des victimes du franquisme, du stalinisme, etc...
Et il y a les millions d'anonymes, non répertoriés sur les registres des Eglises, qui sont ceux auxquels Jésus fait allusion quand il annonce qu'il leur dira un jour : "Chaque fois que vous avez aidé un de ces plus petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait." (Matthieu 25/40)
Elie Wiesel aimait rappeler cette légende juive : "Le monde subsiste grâce à 36 justes anonymes qui doivent rester inconnus."
A vous à présent de continuer la liste de tous ceux que vous connaissez, croyants ou non, anonymes et effacés le plus souvent, qui mériteraient vraiment de siéger à la droite de Dieu !

N-B  :  Pour la petite histoire, c'est aujourd'hui, 1° novembre, le 9° anniversaire de ce Blog, né le 1° novembre 2007 à Fontenay-le-Comte.
Merci aux fidèles de toujours, et à vous tous, amis de ce Blog !

0 commentaires: