Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 30 mai 2014

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.781 : Feu de camp et promesse scoute

Samedi et dimanche, tout en assurant la messe de première communion de 30 enfants à la Basilique de Saint Laurent, j'ai eu le bonheur de vivre un week-end très riche avec les scouts et guides de France du groupe Montfort. En une période où parfois, certains doutent des jeunes et de leur dynamisme, je voudrais que ces personnes inquiètes puissent faire une telle expérience, humaine et spirituelle. Autour, cerise sur le gâteau, d'un feu de camp.
Nous avons eu de la chance : c'était du mauvais temps qui était prévu ! Or, l'on a pu rester sans problème autour du feu, avec les Compas (Compagnons) et les Pio (Pionniers), auprès de la Sèvre, dans un cadre magnifique, jusque vers minuit, sans souffrir du froid.
Sous un superbe ciel de printemps, dont les scouts détaillaient les étoiles, au centre du camp, la flamme brillait telle une source de paix, de réconfort, de chaleur et d'espérance.
En plein air, sous les étoiles, au terme de la veillée-jeux et chants, place alors aux cinq Compas qui, après l'avoir bien préparée, ont exprimé, chacun à leur tour, leur promesse d'engagement. Chacun, debout, une torche de fabrication scoute à la main, le visage sculpté par la flamme du brasier, a partagé ce qui faisait le plus sens dans sa vie de scout et de chrétien ; sous le regard impressionné des Pio, plus jeunes, invités pour la circonstance, tandis que les plus jeunes avaient déjà rejoint leurs tentes, bien fatigués de la journée.
Cela va peut-être faire un peu long, mais j'ai pensé que cela valait le coup de mettre à la disposition de tous, sur ce blog, le contenu de la promesse de chacun, recueilli par leurs responsables : Marie-Laure et Bernard, que je remercie  :


ENGAGEMENT DES COMPAGNONS DU GROUPE SCOUTS ET GUIDES DE FRANCE "MONTFORT" DU DOYENNE DES HERBIERS.                                                               24/05/2014 23H00

De la part de M, L, M, B, et F.
« Je compte m’engager dans les compagnons en étant pleinement conscient des valeurs du scoutisme, pour qu’elles me suivent tout au long de ma vie. Je souhaite entrer dans la grande famille des compagnons du monde entier, dans une dynamique pacifiste et communautaire. Je veux continuer à profiter des enseignements de la vie en groupe et de la solidarité. En un engagement compagnon, je vois aussi la possibilité d’exploiter et d’enrichir mon esprit d’initiative, pour pouvoir crée en finalité un projet concret et abouti. »

« Pour moi, être compagnon, c’est suivre le chemin du scoutisme, c’est une continuité. C’est aussi un pas vers la responsabilisation, l’autonomie, et plus simplement, la vie d’adulte. C’est aussi peut-être d’essayer de mieux « être scout » dans sa vie courante, de mieux respecter les autres, ou mieux être à l’écoute d’autrui, par exemple. Pour moi, la promesse n’est pas un engagement compagnon si important que ça, car je considère que l’engagement en tant que compagnon a été automatiquement acquis, dès mon entrée aux compas. La promesse est donc plus pour moi, une cérémonie Scoute, qui entre dans cette démarche. C’est aussi un moyen de s’engager officiellement auprès de soi ainsi qu’auprès des autres. Je considère donc qu’en tant que compa, je dois suivre la démarche scoute le mieux possible, tout en restant en cohésion avec moi-même et en respectant les autres. Voilà pourquoi je fais aujourd’hui ma promesse »

« Je désire faire ma promesse pour poursuivre mon expérience dans l’aventure compagnon, au milieu de mes amis. Je veux affirmer mon désir de mener à bien nos projets en  équipe. Je veux continuer à vivre sous les valeurs du scoutisme telles que la Solidarité, le Partage ou l’Audace. Cette promesse est pour moi très importante car elle marque l’aboutissement de toutes mes anciennes promesses que j’ai engagées (Louveteaux, Scouts, Pionniers). Un aboutissement car, en ayant mûri avec les années, le fait de faire ma promesse, n’est plus seulement motivé pour rester avec des amis ou parce que j’aime l’imaginaire qui est construit, mais maintenant, pour des valeurs qui me sont devenues chères. »

« Pour moi, la promesse que je fais ce soir n’a rien à voir avec les précédentes. En premier, la promesse que je vais faire ne me concerne plus uniquement moi, mais toute la formidable équipe qui est là. Cette promesse, je la  veux également plus pensée, qu’elle soit pour moi un guide constant vers ce que je veux réellement devenir. Par exemple, je ne veux pas rester chez moi dans mon canapé alors que le monde entier est en effervescence et que mes actions, mon jugement peuvent l’aider. Mais même sans partir loin, je veux faire attention à l’autre, que ce soit L, B, M ou M, ou n’importe qui en face de moi. Je veux par cette promesse chercher à comprendre les autres. Pourquoi croit-il ceci ou cela, pourquoi  fait-il cela ? Je pense qu’il est temps pour moi de devenir acteur et d’oser m’engager, car ce que j’espère la première et plus belle initiative en tant que compagnon, je ne l’espère pas unique. J’ai aussi la conscience de devenir un modèle. Je veux  être le bon tuteur, celui qui permettra à une jeune pousse de devenir un arbre droit. Pour finir, car je pourrais parler des siècles de cette effervescence en moi, je suis de plus en plus sur des réflexions sur moi, ma foi, mes convictions. Je veux donc que mon engagement me permette de répondre à mes questions, mêmes celles que je n’avais pas pensé avoir et de me donne ainsi un Vrai sens. »

« Je voudrais commencer par tous vous remercier, Chefs, A C, Pionniers et bien sûr compagnons, qui m’avez supporté, vu grandir, mûrir, évoluer, en un mot, changer. Tout d’abord, j’aimerais dire quelques mots sur ce lieu. Même si Saint Laurent n’est pas pour moi la ville ou j’ai vécu jusqu’ici, elle reste pour moi le symbole du scoutisme et j’y suis donc fortement attaché. Je ne crois pas pouvoir facilement trouver meilleur lieu pour cet engagement. Tout comme à chaque passage dans une tranche d’âge supérieure a pour moi coïncidé avec des changements dans ma vie personnelle, cette promesse marque symboliquement un nouveau départ, un rite de passage à l’âge adulte. En effet, la fin du lycée, le passage aux études supérieurs et un accès à une progressive indépendance. C’est donc en futur acteur de la société que je souhaite m’engager devant vous et pour le groupe à persévérer dans la voie du scoutisme, afin d’apporter mon dynamisme au monde. Toujours si possible dans un esprit d’ouverture et de tolérance, culturelle et religieuse, avec les scouts du monde entier. Avec les compagnons, je souhaite retirer le meilleur de chaque rencontre tout en donnant à l’autre le meilleur de moi-même. Je sais que ce parcours sera parfois semé d’embuches et que vivre tous les jours en tant que scout ne sera pas aisé, mais je m’engage à faire de mon mieux, avec les autres et pour les autres, pour tenir cette ligne de vie. C’est à ce prix que je pourrai sortir du cocon qu’est l’enfance, et que le scoutisme m’a aidé à exploiter pour me doper au maximum et peut être , devenir papillon un peu plus abouti que la chrysalide d’aujourd’hui. »

_____________

J'aurais dû faire écho aussi à cet autre temps fort qu'a représenté, au cours de la messe, le dimanche après-midi, toujours au bord de la Sèvre, mais dans un autre cadre, l'engagement de Bertrand, le responsable de ce groupe "Montfort", papa de l'un des Compas qui a fait sa promesse.
En présence de l'ensemble du groupe, d'un bon nombre de parents, cela avait aussi grande allure ; au coeur de cette belle nature, nous avons chanté : "Merci Seigneur !"