Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 8 mars 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.641 : L'hypnose, pourquoi pas ?

Mon attention vient d'être attirée par un article paru dans le journal "Ouest-France de ce vendredi 8 mars à propos de thérapies comme l'acupuncture, l'hypnose. Je cite le journal : "L'Académie de médecine note que l'hypnose peut soulager les effets secondaires des chimiothérapies anticancéreuses. Cette technique est aussi utilisée dans bien d'autres cas (douleurs dentaires, nausées, fatigue, dépression...) par les centres hospitaliers (...)."  Ce n'est donc pas une médecine parallèle !
Cela me rappelle l'échange que je viens d'avoir récemment avec une de mes nièces, Nicole, au sujet d'un de nos points communs : le souci de prendre soin de notre prochain et d'accompagner au mieux ceux qui en ont besoin dans leurs difficultés au quotidien. Je suis prêtre, elle est psychologue ; notre place est différente, mais notre mission est assez similaire, même si elle n'emprunte pas tout à fait les mêmes chemins. Il me semble intéressant de partager avec vous les raisons de l'intérêt qu'elle porte à l'hypnose thérapeutique (l'hypnose "ericksonnienne", m'a-t-elle précisé : un grand mot !). Pourquoi est-ce que je vous parle de cela ? Parce que le but est de soulager les gens de leurs maux quotidiens, en leur racontant, si j'ai bien compris, "des histoires qui guérissent"... L'hypnose, vous le savez, part du principe que notre inconscient nous envoie des signes qui peuvent prendre des formes très variées selon les personnes (dépression, troubles du sommeil, eczéma, problèmes de poids, consommation de tabac ou autres dépendances, angoisses, stress, phobies, etc.. La liste est longue, pour les adultes comme pour les enfants). Ces maux sont là pour nous dire que quelque chose ne va pas dans notre vie, qu'il faut trouver comment mieux se respecter. Grâce à l'hypnose en tout cas, il semble clair que la personne ressent un état de relaxation intense, une grande détente obtenue grâce à des messages thérapeutiques destinés au soulagement, à l'apaisement et à un bon début de résolution de ses problèmes. Nicole me disait que ses patients se sentent beaucoup mieux rien qu'en sortant de la séance, et c'est cela qui m'a intéressé !
Tout cela pour dire qu'il ne faut pas rester isolé lorsque l'on se sent mal dans sa vie ou lorsque nous sommes confrontés à un évènement particulièrement difficile à supporter. D'une façon ou d'une autre, il y a autour de nous des gens emplis d'une spiritualité, d'une empathie (appelez cela comme vous voulez, puisqu'au final, ne s'agit-il pas un peu de la même chose ?), et soucieux de nous apporter leur aide, leur soutien, leur écoute, dans le souci de notre bien-être et notre épanouissement.
J'ai déjà eu l'occasion de parler de tout cela à tel ou tel, et, ainsi qu'on me l'a demandé, à toute utilité, je signale que, si vous souhaitez en savoir plus sur l'hypnose thérapeutique, vous pouvez consulter le site internet de Nicole, que j'assure de mon soutien dans son action auprès des personnes en difficulté :  www.hypnotherapie-sarthe.fr
Bonne santé à tous !

P-S (vendredi soir 8 mars) : bien entendu, comme vous l'aurez compris, dans la 2° partie de ce billet, j'ai parlé de "messages thérapeutiques" destinés au soulagement.
J'en profite pour souligner que ce billet a été très lu, d'après les mails que j'ai pu recevoir aujourd'hui.

5 commentaires:


Père Gaignet a dit…

Bonsoir Olivier,



N'ayant pas réussi à mettre ce commentaire sur ton Blog, je te le propose directement.







Aprés le choc d'avoir entendu une conférence sur"L'amour chez les chrétiens" où les femmes furent totalement absentes.

Aprés une bonne nuit "d'hypnose naturelle", je me suis réveillée avec le besoin urgent d'écrire ce qui suit. Celà m'a fait beaucoup de bien!




Journée des femmes



En tant que femme, ce 8 mars, jour exceptionnel où l’humanité est invitée à prendre conscience de l’existence des femmes, j’entends cet appel à proclamer que leurs valeurs humaines peuvent égaler celles des hommes. Et inviter à ce qu’elles soient mieux prises en compte par les religions. En ce qui concerne leur place dans la hiérarchie de l’Eglise catholique , c’est un vide incommensurable.



Ma foi chrétienne a trouvé sa source dans les témoignages de la Vie de Jésus de Nazareth qui nous sont parvenus par les Evangiles. Je ne résiste pas à l’envie de partager la joie qu’une femme peut éprouver, en s’imprégnant de la qualité des relations de « Son Seigneur » avec les femmes.



C’est Marie, sa mère, qui la première aux noces de Cana, va révéler à son fils sa mission en invitant les responsables de la fête, désemparés par le manque de vin qui s’annonce, à lui faire confiance et appel. Jésus lui répondra en l’appelant « femme » et réalisera son premier miracle en transformant l’eau en vin.



Les femmes qui le suivaient, ses amies et celles qui le servaient .Marthe et Marie dont il apprécie les œuvres mais valorise aussi la qualité d’écoute et de communication.

La belle-mère de Pierre sera guérie et pourra continuer à servir.

Au repas de Béthanie, il appréciera qu’une femme caresse et parfume ses pieds, même si il a pu percevoir dans ce geste l’annonce de sa mort.

Quant à Marie de Magdala, elle sera la première apôtre, envoyée en mission après la Résurrection. Elle est chargée d’aller dire « aux frères » que Jésus est toujours vivant après sa mort sur la Croix. Les frères ne la croiront pas et réduiront sa parole à des radotages de femme !



Mais il y a aussi les femmes étrangères.

La femme adultère. Le jugement demandé à Jésus se traduira par un silence, et le renvoi des hommes qui veulent la lapider, à leur conscience. L’histoire ne dit pas si parmi ces hommes, qui reconnaissent leur péché, se trouvent des maris, amants ou violeurs…

La Samaritaine à qui Jésus, à l’occasion d’un échange d’un peu d’eau à boire, révèle la possibilité de prier et aimer au delà des religions connues : « l’heure vient-et nous y sommes- où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité » ( Jean 4,23). La joie de cette Bonne Nouvelle sera vite partagée par les samaritains à qui elle va immédiatement l’annoncer ! Les disciples ne seront que surpris de voir Jésus parler à une femme…

La Cananéenne se compare aux petits chiens qui mangent les miettes de leur maître, pour pouvoir approcher et exprimer sa demande à Jésus. Elle semble lui faire prendre conscience que sa Bonne Nouvelle n’est pas réservée à ceux de sa religion ou de son peuple.

A toutes celles et ceux, qui obtiendront des guérisons, pour eux, un enfant ou un proche, le message est « Ta foi t’a sauvé. Lève toi et marche ».

Père Gaignet a dit…

uite du commentaire de Francine, qui ne tenait pas dans le cadre prévu :

Cette relation d’amour « homme-femme » mise en évidence dans ces exemples nous invite à être circonspecte dans le débat actuel du « mariage pour tous ».

Ne peut-on se poser des questions sur les raisons religieuses qui font refuser de voir la réalité de deux hommes ou de deux femmes qui s’aiment et souhaitent nourrir des enfants de cet amour ? Des chefs religieux peuvent refuser un mariage religieux à ces couples, mais de quel droit mobilisent-ils leurs fidèles pour empêcher que soit votée une loi qui permettrait une égalité de droits pour ces personnes et leurs enfants ?

Cela me semble d’autant plus surprenant et incompréhensible que les mœurs religieuses habituelles font vivre des hommes ensemble, dans les monastères comme au Vatican et des femmes ensemble dans les congrégations religieuses. Et cela depuis des siècles.



En conclusion Dans la société comme dans l’Eglise il y a urgence à réduire nombre de foyers d’injustice dans la condition faite aux femmes : inégalité de salaire pour un même emploi , discrimination à l’embauche, tâches ménagères et éducatives inégalement partagées… Et enfin prendre en compte leurs compétences humaines.

Francine T.


Père Gaignet a dit…

Troisième partie des réactions de Francine :

Bonsoir,



Ce commentaire a été inspiré par le 8 mars en raison de la situation des femmes et du billet sur l'hypnose.



Pour celui du 9 concernant le pape, je me retrouve bien dans le commentaire de Dominique.

Je crois que tout a été dit et répété, pour ceux qui acceptent d'entendre, sur ce qui doit changer dans l'organisation hiérarchique et ecclésiale de l'Eglise catholique. Quelque soit le nouveau pape, le plus important pour le partage de la Bonne Nouvelle, me semble être ce qui se vit dans les nombreux groupes de croyants à vocation charitative, spirituelle ou humanitaire.

Le vrai "chef" de l'Eglise n'est-il pas l'Esprit Saint? Il apparait comme ayant si bien inspiré et avoir été reçu par BenoîtXVI annonçant sa décision d'homme libre et responsable.



Encore Bravo et Merci pour tes billets journaliers toujours intéressants et pouvant enrichir la réflexion et la méditation.

Connais-tu les Blog: bibleterremer.allmyblog.com et parvisgrandouest.allmyblog.com

auxquels je participe avec Claude Babarit?



Amicalement, Francine



Anonyme a dit…

Pere Gaignet,
je ne suis pas de cet avis s'agissant de l'hypnose.je vous invite à consulter le site final age du Pere Vanderlin a ce sujet. Pour moi l'hypnose fait partie de toutes ces méthodes new age (pnl, aneagrame, emdr....). Elle ne visent qu'une seule chose. Faire de l'Homme Dieu.
Merci de tenie comte de mon message.
Cordialement.
Joel

Anonyme a dit…

L'hypnose, au contraire, me semble très intéressante. C'est un moyen que Jésus Lui-même semble avoir utilisé, notamment par ses paraboles, mais aussi ses provocations. Puisque Jésus est Dieu, comment pouvait-il ignorer ce moyen de réguler les humeurs de ces disciples ? D'un certain point de vue, on pourrait voir la Grâce comme le fruit de l'hypnose par Dieu, suggéré par le saint-Esprit. On peut voir la prière comme l'entrée dans un état hypnotique, dont le thérapeute est Dieu. Il fut dit : « "Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. »
L'inconscient a une porte, qu'il faut ouvrir au Seigneur. Mais encore faut-il savoir que cette porte existe, et reconnaître sa clé, afin de ne l'ouvrir qu'à celui qu'il convient...