Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 20 mai 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.452 : Dieu fait de la com !

C'est aujourd'hui la 46° Journée mondiale des communications sociales, instituée par l'Eglise il y a déjà bien longtemps. Mais je suppose que cela ne vous a pas empêchés de dormir ! Et pourtant, "la com", pour parler de façon un peu populaire, c'est sans doute le projet principal de Dieu. Cela s'enracine dans le fait que notre Dieu n'est pas un Dieu solitaire, replié sur lui-même au sein de la Trinité bienheureuse. Prenant au sérieux la création de l'homme en effet, Dieu a fait le choix de faire connaître à l'humanité, de façon visible, simple et fraternelle, son projet d'amour et de salut universel, en envoyant parmi nous celui que nous connaissons comme le Fils, Jésus. Saint Jean nous explique cela de façon magistrale, dès le prologue de son Evangile : "Le Verbe était la vraie lumière qui, en venant dans le monde, illumine tout homme (...) Il est venu chez lui, mais les siens ne l'ont pas accueilli. Cependant, à ceux qui l'ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu." (Jean 1/9-12)
Tout est dit : à la fois le projet de Dieu, les difficultés rencontrées, mais aussi, la promesse du salut final. Quant à nous aujourd'hui, nous poursuivons cette grande mission initiée par le Christ, qui consiste à essayer de communiquer à tous cette bonne nouvelle selon laquelle nous sommes aimés infiniment, et notre destinée est infinie.
On pourrait faire le nez fin en se disant que, depuis la venue de Jésus, la com de Dieu, ou, à tout le moins, celle de l'Eglise, n'a pas été une réussite éclatante. Est-ce bien si sûr ? Un chercheur français, non-croyant, ce qui donne d'autant plus de poids à son analyse, mais dont je n'arrive malheureusement pas à retrouver les références, vient de publier une étude selon laquelle l'Eglise catholique représente une institution absolument extraordinaire. En effet, malgré ses failles multiples, elle a réussi à transmettre le message exceptionnel de l'Evangile sur l'ensemble de la planète. Et cela, sans parler de ses organismes caritatifs performants, de la qualité de la plupart de ses responsables, de l'engagement total de millions de baptisés, de son universalité, du fait qu'on lui doit l'invention des hôpitaux, des orphelinats, des maisons pour les personnes âgées, des écoles pour les milieux populaires également, etc... Et on ne parlera ni des arts, ni des cathédrales...
Elle est aussi la seule institution capable de rassembler des millions de jeunes sur les cinq continents, tandis que l'Académie pontificale des sciences, au Vatican, est peuplée de Prix Nobel, croyants et incroyants d'ailleurs. Pour demeurer sur le plan politique, de grandes figures, aujourd'hui comme toujours, se réclament de l'Evangile, et sur tous les continents : Mario Monti, Nelson Mendela, Barack Obama, le ministre chrétien des minorités qui vient d'être assassiné au Pakistan pour sa foi...
Et, dans notre tout petit monde franco-français, sur cette terre si individualiste et si blasée (apparemment seulement sans doute) qui est la nôtre, ce qui est étonnant, ce n'est pas qu'il y ait moins de pratiquants, mais qu'il y en ait encore autant, et qu'ils soient si présents et si actifs, dans tant de lieux, parfois difficiles, au sein de notre société : auprès des migrants, parmi les jeunes, aux côtés des personnes handicapées, dans le monde de la culture, en lien avec les autres religions, dans les associations caritatives et humanitaires, etc...
Pour reprendre la réflexion d'un journaliste (honneur à eux, en cette Journée de la com), à qui quelqu'un faisait remarquer qu'avec moins de prêtres, l'Eglise n'avait plus d'avenir, celui-ci, inspiré certainement par l'Esprit-Saint, lui répondit : "Non Monsieur ! Ce qui fonde l'Eglise, ce ne sont pas les prêtres, c'est la charité ; car le message de l'Evangile, c'est : "Dieu est Amour" !
C'est justement ce qui nous est affirmé fortement et souligné dans la 2° lecture de ce dimanche, tirée de 1 Jean 4/11-16, à relire et à communiquer..., sans modération !

0 commentaires: