Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 6 décembre 2012

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.578 : "J'étais malade..."

"J'étais malade, et vous avez pris soin de moi..." (Matthieu 25/36)  Plus nombreuses que l'on croit sont les personnes qui, au sein de notre société, portent le souci de nos frères et soeurs malades, handicapés ou demandant un accompagnement spécifique, vu leur âge ou leur état de santé. C'est à eux que je voudrais rendre hommage à travers ce billet. Récemment, j'avais une rencontre, à Saint Laurent, avec celles et ceux qui, sur la paroisse, portent ainsi ce souci, par le biais du Service Evangélique des Malades (SEM) particulièrement. J'étais alors à la fois heureux et fier de les écouter partager leurs découvertes et leurs étonnements : "au Cantou, c'est le Seigneur qu'on visite !" Et ceux qui vous disent : "Ah ! C'est gentil de prendre le temps de venir nous voir ! " (d'un air de dire : "on n'en vaut pas le coup..."). Sont suivis en priorité ceux et celles qui n'ont pas de visites. Certains demandent presque à mourir : "Je serais bien mieux partie ! Qu'est-ce que je fais là ? Le temps est long..." D'autres, parfois, sont murés dans leur solitude ! "Quant à nous, lorsque l'on se sent démunis, on confie tout cela au Seigneur." Quel bonheur de constater que, au sein de la paroisse, des personnes ont le souci d'assurer une telle présence évangélique, collectivement, auprès des personnes malades, isolées ou désespérées.
Hier après-midi, j'ai fait une autre riche expérience dans le même sens, à l'Hôpital local Saint Alexandre de Mortagne, en suivant dans les couloirs, les services et les chambres et en écoutant longuement l'Abbé Michel Tricoire, aumônier de cet établissement, qu'il connaît comme sa poche, depuis près de quinze ans. Que ce soit avec les malades, leurs familles ou les personnes oeuvrant dans cet établissement, j'ai senti un grand attachement, une complicité forte, une attention profonde à chacun, quel que soit son niveau de conscience ou son état. Avec un grand sourire sur le visage de chacun, tandis qu'ils se sentaient reconnus et appelés par leur nom ou leur prénom !
Merci aux membres du SEM, au personnel soignant en général, à Michel, aux familles des personnes en souffrance : par votre présence attentive, au coeur de ce monde douloureux, sans en avoir conscience parfois, vous rendez le Christ présent.

1 commentaires:


B.Tarnier a dit…

Merci père Olivier pour ce billet qui m’a fait renouer des liens avec «mon frère dans le Renouveau» Michel. Tout cela est en lien avec l’Evangile, celui d’aujourd’hui notamment qui nous enjoint de faire l’œuvre du Seigneur en même temps et en plus de l’indispensable prière du cœur. C’est cela, nos racines ancrées dans le roc !

Votre blog continue de témoigner de la foi, de l’espérance et de la charité, lesquelles vertus théologales, dons de Dieu avec la vie, ne s’ancrent que dans la RENCONTRE authentique avec Christ et avec nos frères (de baptême et de confession d’abord, ou non, ensuite, ce qui ne devrait pas faire de différences à l’époque passionnante où nous sommes…)

Après-demain, c’est la fête de l’Immaculée Conception, seule créature humaine née sans péché, qui est « le cou » du Corps mystique dont le Christ est la tête, selon les termes-mêmes du Père de Montfort… Quelle espérance pour tous les Croyants, d’abord, et aussi les autres. Quelle voie royale pour entrer dans le Salut de Dieu, dans le Royaume !

« O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous, et pour ceux qui n’ont pas recours à vous ! » (St Maximilien Kolbe)
Alleluïa, père Michel et les autres ! Au revoir !

Bernard