Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 8 septembre 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.700 : "Et si on essayait l'Evangile ?"

Je vous cite de mémoire cette réflexion de Gandhi, dont je n'ai pu retrouver l'origine exacte : "Et si on essayait l'Evangile ?"  Par rapport aux projets de frappes aériennes en Syrie, autant je ne suis pas surpris que des dirigeants non croyants ne comprennent que la force pour faire plier un dictateur, autant je suis stupéfait de voir des dirigeants, ou même de simples citoyens, se déclarant de tradition chrétienne, leur emboîter le pas !  Notre foi chrétienne, l'exemple du Christ, ne nous auraient-ils donc rien appris ?
J'en reviens à Gandhi, qui écrivait : "Il me semble que le christianisme reste encore à réaliser. En effet, bien que nous chantions : "Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur terre", il n'y a aujourd'hui ni gloire à Dieu ni paix sur la terre. Aussi longtemps que cela reste une faim encore inassouvie, et tant que nous n'aurons pas déraciné la violence de notre civilisation, le Christ n'est pas encore né. Quand la paix réelle sera établie, nous n'aurons plus besoin de démonstration : cela resplendira dans nos vies non seulement individuelles, mais collectives."
En ce moment cependant, peut-être l'Evangile commence-t-il à être mieux perçu par un certain nombre de chrétiens, si l'on en croit l'impact des déclarations de François. Je pense aussi au retentissement mondial de son appel au jeûne et à la prière pour que, "dans notre société déchirée par les divisions et les conflits, explose la paix", pour reprendre son appel solennel du 1° septembre.
Et si les chrétiens écoutaient les multiples appels des responsables religieux à travers le monde en faveur d'une solution qui évite d'ajouter la guerre à la guerre ?  L'appel des chrétiens de Syrie en premier lieu, celui des 70 patriarches, évêques et responsables d'Eglises chrétiennes de l'Irak, du Liban, de Jordanie et autres pays lancé cette semaine à Amman, celui des évêques des Etats-Unis, des évêques de France, l'appel de nos frères protestants français, ... Une sorte d'unanimité qui va dans le sens de recherche de solutions en accord avec l'Evangile.
Si le Christ était visiblement parmi nous, imagine-t-on qu'il pourrait tolérer des frappes sur un pays ? A-t-on réellement épuisé les autres solutions ? Les a-t-on seulement cherchées ?  Quant à nous, avons-nous seulement essayé l'Evangile ?  La prière et le jeûne forment les seules "divisions du Vatican", pour reprendre l'ironique boutade de Staline. A nous, chrétiens, d'utiliser ces armes, sans modération !

0 commentaires: