Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 4 septembre 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.699 : "Plus jamais la guerre !"

Les plus anciens d'entre vous se rappellent sans doute ce fantastique appel de Paul VI aux Nations Unies, le 4 octobre 1965 : "Plus jamais la guerre !" Au Grand Séminaire de Luçon, ce cri de Paul VI nous avait marqués, et je nous revois encore devant la télé, subjugués, en train de l'écouter, à ce que l'on appelait la "salle des exercices" ! Quel bonheur de réentendre ce cri d'humanité dans la bouche du Pape François, lors de l'Angélus du dimanche 1° septembre dernier : "Plus jamais la guerre !"
Malheureusement, sera-t-il écouté ?  En effet, pour reprendre les phrases de Cécile Klinguer (la femme de Jean-Noël, je crois), dans le Courrier des lecteurs du journal "La Croix" de ce lundi 2 septembre, "des centaines de milliers de personnes sont capables de descendre dans la rue pour défendre les valeurs de la famille...Mais pourquoi les rues restent-elles désespéreément vides lorsqu'il s'agit de défendre la vie, celle de milliers d'innocents qui meurent dans la plus totale indifférence, en Syrie, en Egypte, au Liban et dans tant d'autres pays déchirés par la guerre ?"
Sur la paroisse, dimanche prochain, à toutes les messes, nous inviterons les paroissiens à venir, l'après-midi, passer un moment de méditation et de prière à la Basilique de St Laurent-sur-Sèvre, entre 14h30 et 17h, pour répondre à l'appel de François, qui invite à une journée de jeûne et de prière pour la paix.
Vous pourrez trouver facilement le bel appel de François dans les médias. Mais je me plais aujourd'hui à vous communiquer un superbe appel à la paix, de la part de deux sages musulmans maliens, considérés quasiment comme des saints, lorsque je vivais au Mali : éclairant !

« Nous nous sommes éloignés de Dieu »
Tierno Bokar
Mali

Alors qu’Amadou Hampaté Bâ lui demande ce qu’il pensait des luttes qui étaient ordonnées au nom de la religion, Tierno Bokar répondit :

« Personnellement, je ne m’enthousiasme que pour la lutte qui a pour objet de vaincre en nous nos propres défauts. Cette lutte n’a rien à voir, hélas avec la guerre que se font les fils d’Adam au nom d’un Dieu qu’ils déclarent aimer beaucoup, mais qu’ils aiment mal puisqu’ils détruisent une partie de son œuvre.
En Dieu, frères de toutes les religions, abaissons les frontières qui nous séparent. À bas toutes les créations artificielles qui opposent les humains les uns aux autres !
Nous nous sommes éloignés de Dieu, nous nous sommes fourvoyés dans les labyrinthes de notre sinistre édifice bâti de briques du mensonge et du mortier de la calomnie. Vite, sortons des pièces si malencontreusement disposées par notre orgueil et notre égoïsme, par la lassitude de nos mœurs et la dureté de nos cœurs. Volons comme un aigle aux ailes puissantes vers l’union des cœurs, vers la religion qui ne tendra pas à l’exclusion des autres « credo » mais à l’union universelle des croyants libres de leur personne et moralement libérés des appétits de ce monde.
Du haut d’un ciel d’amour, en commun nous attesterons pieusement l’Unicité de Dieu : Source de Vie qui répand la lumière et que l’on ne peut enfermer dans une définition humaine.
La Religion, celle que veut Jésus et qu’aime Mohammed est celle qui, comme l’air pur, est en contact permanent avec le soleil de Vérité et de Justice, dans l’Amour du Bien et de la Charité pour tous.
Quand donc l’homme comprendra-t-il que les chevaux de bataille haletants et les armes qui font jaillir un feu de mort et de destruction ne peuvent détruire que l’homme matériel, jamais le principe même du mal qui habite l’esprit méchant dépourvu de charité. Le mal est comme un souffle mystérieux. Lorsque l’on tue par la violence ou par les armes un homme animé par le mal, le principe du mal bondit du cadavre qu’il ne peut plus habiter et pénètre dans le meurtrier par ses narines dilatées. Il prend en lui une racine nouvelle et devient plus tenace encore en redoublant de forces. Le mal doit être combattu par les armes du Bien et de l’Amour. Quand c’est l’Amour qui détruit le mal, ce mal est tué pour toujours.
La force brutale ne fait qu’enterrer provisoirement le mal qu’elle veut combattre et détruire. Or le mal est une semence tenace. Une fois enterrée, elle se développe en secret, germe, réapparaît plus vigoureuse encore ».  
Amadou Hampaté Bâ - Vie et enseignement de Tierno Bokar - Le sage de Bandiagara,

Editions du Seuil, Paris, 1980, pp. 158-160

Tierno Bokar, sage malien maître de la confrérie Tidjani, né en 1875 à Ségou et mort en 1940 à Bandiagara. La vie et l’enseignement de celui qu’il appelle le sage de Bandiagara sont rapportés par son disciple Amadou Hampaté Bâ.

 

0 commentaires: