Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 15 janvier 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1607 : Où va le Mali ?

Vous êtes nombreux à me demander ce que je pense de la situation au Mali où, pour ceux qui ne le sauraient pas, j'ai été accueilli comme un frère, en tant que missionnaire, durant neuf années. Jusqu'ici, j'ai été assez sobre par rapport à tout ce qui se passe là-bas. Je ne suis pas sur place en effet, et les seules infos directes dont je dispose proviennent de quelques mails ou coups de fil avec des amis. Suffisamment cependant pour deviner que la situation est vraiment inquiétante.
Tout le monde reste stupéfait par ce qui s'est passé. Quand par exemple, il y a plusieurs mois, Gao est tombée (ce qui paraissait impossible), ça a été la panique. Puis, quand les terroristes ont commencé à appliquer la charia, à détruire des édifices religieux multi-centenaires, une véritable chape de plomb a recouvert le nord du pays, dont beaucoup se sont enfuis. Et l'armée malienne a été incapable d'arrêter la progression de ces groupes armés. Il faut dire que la chaîne de commandement est entièrement perturbée, surtout depuis le putsch : ce sont les sergents qui donnent des ordres aux colonels de cette armée, où les officiers supérieurs sont en nombre écrasant.
Et voici que, tandis que certaines de leurs colonnes étaient stoppées par l'aviation française, d'autres djihadistes viennent de prendre Diabali, à 400 kms seulement de Bamako ! Sans l'intervention française d'ailleurs, la capitale du Mali serait peut-être à présent entre leurs mains.  Ces groupes sont très mobiles, très déterminés, armés de matériel moderne, et disposent de moyens financiers importants. Comme les Talibans en Afghanistan, ils savent très bien se battre dans le désert, peuvent s'y réfugier longuement. Pas facile de savoir s'ils pourront un jour être maîtrisés. Mais la communauté internationale a eu au moins le mérite d'être unanime sur le choix qui a été fait d'essayer de les contrer !
Ces mouvances se disent "islamistes", comme Pinochet ou Franco se disaient catholiques, même si la comparaison est un peu forte. Mais cela pour dire qu'il ne faut pas confondre l'Evangile avec Pinochet, ni l'Islam avec les Talibans. Heureux et intelligents sommes-nous, si nous arrivons à faire enfin la distinction ! L'immense majorité des musulmans maliens souffrent horriblement de cet ignoble rapprochement ; et au nord du pays, ils pâtissent eux aussi de cet intégrisme qui n'a rien de religieux.
Portons le Mali et ses habitants dans notre amitié et notre prière !

2 commentaires:


Dominique de Beaupré a dit…

"Heureux et intelligents sommes-nous, si nous arrivons à faire enfin la distinction !" Une béatitude qui me renvoie immédiatement à celle de Jésus: "Heureux les artisans de paix..." (Mt5:9) Artisan, mot magnifique qui originellement est celui qui met son art au service d’autrui. L'intelligence doit nous faire d'abord travailler sur nous-même afin de reconnaître pleinement l'humanité de l'autre et refuser de ne rien connaître en dehors de notre expérience. Tsevetan Todorov dans un ouvrage admirable "La peur des barbares; Au delà du choc des civilisations." souligne: " Aucune culture n'est en elle-même barbare, aucun peuple n'est définitivement civilisé, tous peuvent devenir l'un et l'autre. Tel est le propre de la nature humaine."
Aucun fanatisme n'est acceptable quel que soit le combat qu'il mène. Qu'il soit chrétien, juif ou musulman "celui qui hait au nom de Dieu, ne fait que haïr Dieu lui-même. Celui qui exerce la violence au nom de Dieu exerce la violence sur Dieu" (cardinal Danneels).
Ma prière va aux maliens ainsi qu'à tous mes frères musulmans victimes innocentes de l'intégrisme. Je prie aussi pour que les islamistes qui recherchent une légitimé divine à leurs atrocités entendent les injonctions adressées par Dieu au Prophète: "Ta mission n'est pas de les contraindre à la foi" (L,45). "Tu n'es là que pour rappeler la parole de Dieu. Yu n'as nulle autorité contraignante à exercer sur eux" (LXXXVIII, 21-22).

B.Tarnier a dit…

C’est un bonheur de lire de telles vérités, en particulier lorsqu’elles proviennent de personnes qui savent parfaitement de quoi elles parlent et qui ne jouent pas avec les mots et avec la mode !

Ce mot de haine me rappelle trois faits qui m’avaient frappé lorsque j’étais jeune :
Le livre du Maréchal Rommel, « La Guerre sans Haine » écrit par un grand soldat,
La méditation du 1er mystère douloureux du Rosaire, fruit du mystère : « la haine du péché »,
Cette découverte faite ensuite,lors d'un Triduum pascal avec la communauté (dominicaine) des Petites soeurs de l'agneau, que « sur la croix, en Sa chair, le Christ a tué la haine » !

Puissions-nous ne jamais haïr ni nos ennemis, ni nous-mêmes, ni Dieu (ce qui est sans doute l’enfer, avec le désespoir,…dont le Christ-Jésus veut nous sauver) !
Bernard