Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 6 février 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.360 : Neige féconde

Nous nous sommes donc réveillés hier dimanche sous un immense manteau blanc. Tandis que je traversais la ville, à pied et sans problème, pour rejoindre l'église Saint Jean, je me disais que cependant, il n'y aurait sans doute pas beaucoup de "clients" pour la messe de 11h15 ; mais j'avais tort : les courageuses personnes présentes emplissaient bien le tiers de l'église ! C'était le jour de la messe mensuelle des familles ; la célébration a été ouverte par un enfant, sous forme de prière, dans les termes suivants : "Jésus, j'ai plein de choses dans mes journées : l'école, bien sûr, et aussi le judo et le caté. Le soir, je retrouve ma famille et j'apprends mes leçons. Mais maintenant, je viens t'écouter et te prier. C'est bon de s'arrêter !"
Eh oui ! Dans notre monde survolté, même les enfants peuvent sentir le besoin de faire une pause de temps en temps ; et pourquoi pas à travers la messe, le dimanche matin, ainsi que semblait nous y inviter cet enfant ? En tout cas, à l'issue de la cérémonie, un paroissien m'a dit avoir été frappé par l'appel de cet enfant à prendre le temps de se poser. En fait, la messe de ce jour était animée par les membres des deux équipes des EDC (Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens) de Fontenay-le-Comte. S'arrêter, pour chacun de nous, mais particulièrement pour ce dirigeant d'entreprise, cela pouvait représenter en effet, plus que du luxe, une nécessité. Et ce même paroissien, chef d'entreprise, de poursuivre ainsi : "Au fond, l'invitation de cet enfant venait à point, avec l'appel de la nature, à travers cette neige qui nous oblige à suspendre nos activités, à reporter ce que nous avions prévu de faire, étant donné la difficulté de circuler. Et si Dieu passait par la nature pour nous inviter un peu à nous arrêter, à prendre du temps pour lire, échanger en famille, marcher un peu dans la neige avec nos proches, écouter de la musique, réfléchir tout simplement ?
Ainsi que le prophétise Isaïe 55/16 en effet : "(...) la pluie et la neige tombent du ciel et n'y retournent pas sans avoir arrosé la terre, sans l'avoir fécondée et fait germer (...)".
Et vous connaissez tous ce dicton que me citait un paroisssien, fidèle lecteur de ce blog, Maurice : "Neige en février vaut du fumier !" Symboliquement, ce qui est bon pour la terre est bon pour le coeur !

1 commentaires:


Henri Loisance a dit…

Le verglas sur la route, c’est comme quelque fois dans la vie !

Oh ! Il y a un froid entre Jules et Radegonde … Jules a intérêt à faire attention à ce qu’il dit pour que la discussion ne dérape pas ! Radegonde doit bien conduire le débat pour que Jules ne perde pas son contrôle … Il est des moments où il faut garder son calme, ne pas essayer de jouer au malin.

Mais l’atmosphère va se réchauffer, chacun va pouvoir reprendre un comportement normal, plus insouciant, plus taquin, moins calculé …

Le verglas du cœur et le brouillard de l’esprit sont plus dangereux que le verglas du macadam. Mais c’est exact, vivre l’un dans sa voiture, permet de mieux gérer l’autre dans sa tête !