Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 20 mars 2018

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2153 : "Est-ce que vous croyez qu'on va avoir la paix sur la terre un jour ?"

Ce matin, de 8h à 12h, grosse matinée d'échange avec des classes de secondes, au Lycée du Roc à la Roche. J'étais en binôme avec un jeune papa musulman pour accompagner les élèves par rapport à leur recherche en faveur de la paix. Leur inquiétude, manifestée par cette question : la paix est-elle possible, dans notre monde si perturbé et divisé ?
La 1° réponse, c'était sans doute notre partenariat, M. Hamad et moi-même, prêtre catholique, nous présentant devant ces jeunes comme des frères : voir deux personnes en responsabilité dans deux religions, apparemment si opposées, se sourire, blaguer ensemble, se compléter dans leurs interventions, il nous a semblé que c'était déjà une preuve de la victoire de la fraternité !
D'ailleurs, en fin de matinée, lorsqu'une enseignante a demandé aux jeunes de lever le doigt s'ils avaient été satisfaits, notre surprise a été grande de voir quasiment tous les jeunes lever le doigt sans hésitation, sauf deux ou trois. Opération réussie, du moins on peut l'espérer !
Parmi les multiples questions des jeunes, plusieurs nous demandaient d'expliquer les différences entre nos deux religions. Nous avons préféré prendre du temps pour mettre en valeur les ressemblances, afin de faciliter le rapprochement entre les croyants des deux religions : nous sommes deux religions monothéistes, enfants du même Abraham, guidés par le même goût de Dieu, sensibles à la miséricorde de Dieu, à la compassion vis-à-vis des plus défavorisés ; nos grands prophètes sont les mêmes, avec une belle place pour Issa-Jésus et pour Myriam-Marie, etc...
Chacun de nous, bien sûr, reste fidèle à sa propre religion, mais la religion de l'autre, nous la respectons, et nous essayer de la mieux connaître, de la comprendre et de la respecter.
Quant à l'avenir de la paix sur la terre, il est entre nos mains ! C'est à nous, musulmans, catholiques, bouddhistes, juifs, mais aussi, croyants en l'homme, humanistes, de nous serrer les coudes et d'agir ensemble pour orienter l'avenir du monde dans le sens de la paix !
C'est aussi un travail de chacun à faire sur lui-même ! J'ai cité cette célèbre parabole des deux loups : un jour, le vieillard dit à l'enfant : "il y a deux loups en toi : celui de la colère, de la jalousie, et de la haine, et celui de la douceur, de la joie et de la paix.  En toi, dans ton coeur, ils luttent l'un contre l'autre ; lequel des deux va gagner ?  Eh bien, celui que tu auras nourri !"
En d'autres termes, si on nourrit l'amour des autres en nous, et si on laisse mourir de faim en nous le loup de la rancoeur et de la haine, si on ne lui donne rien à manger, c'est le loup de la fraternité en nous qui survivra, et c'est la paix qui vaincra !
"Tous ensemble, France, Angleterre, Belgique, Allemagne, Italie, Europe, Amérique, disons aux peuples : "Vous êtes frères !"  (Victor Hugo, en conclusion de son discours d'ouverture au Congrès de la Paix,à Paris, le 21 août 1849)

0 commentaires: