Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 2 avril 2017

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.050 : La France au fond du tombeau ?

Tout d'abord, je vous prie de m'excuser de ce long silence : je n'ai pas eu la possibilité matérielle d'écrire des billets ces derniers temps, et j'en suis navré !
Je reviens sur ce sentiment étrange que nous partageons tous, vis-à-vis de l'importante élection qui nous attend. Beaucoup ne savent à quel saint se vouer... Si d'ailleurs "saint" il y a !  Alors, les uns de se replier sur eux-mêmes, d'autres de sauter dans le char de celui qui fait le plus de bruit, d'autres encore de souffrir en silence, en essayant de n'en rien laisser paraître...Tandis que quelques-uns s'accrochent désespérément aux basques de tel ou tel candidat pourtant déjà largué et de loin.
En ce 5° dimanche de carême, la liturgie propose à notre méditation la scène de la résurrection de Lazare (Jean 11/1-45). Dans cette histoire, comme aujourd'hui, il y a un mort, mais Jésus n'est pas là, bien que le défunt soit l'un de ses amis très chers.  La famille, les proches, sont laissés à eux-mêmes.  Le temps passe, aucune solution en vue... Le décès semble bien définitif. D'ailleurs, Marthe, l'une des soeurs de Lazare, dira à Jésus, lorsque celui-ci, enfin arrivé, demandera que l'on ouvre le tombeau : "Seigneur, il sent déjà ; c'est le quatrième jour qu'il est là..."
Adaptons à notre situation : il semblerait qu'il y ait un mort aussi chez nous, en France : c'est l'esprit d'espérance et de fraternité. Collectivement, nous sommes en train de l'enterrer. D'ailleurs, il y a foule aux obsèques ; et tout le monde a les larmes aux yeux et de la peine au coeur. Il est certain que, face à une situation aussi grave, l'on aurait bien besoin d'un homme providentiel, autrement dit, d'un sauveur.  Malheureusement, celui-ci ne semble pas être là. De Gaulle est lui-même mort depuis longtemps, et Jésus n'est plus en Galilée... Alors, laissée à elle-même, la famille "France" crie, pleure, trépigne, s'indigne et désespère : "Ah ! S'il y avait un sauveur (un bon dieu) !"  Malheureusement, comme disait Marthe, "ça sent déjà", et ça sent le pourri...  En un mot, ça sent la mort !
Dès lors, que peut-il se passer ?  Il est sûr que Jésus pleure sur notre pays, comme jadis à Béthanie ; mais en même temps, malgré les apparences, il ne reste pas inactif : non seulement il est saisi d'émotion, mais il accompagne la famille France, appelé au secours par notre foi et notre prière (si tel est le cas !). En même temps, lui-même lève les yeux au ciel et prie le Père, en le remerciant par avance pour la résurrection de Lazare qui va advenir. Et alors, Lazare, pieds et mains liés par des bandelettes, est enfin sorti vivant du tombeau.
Eh bien, aux messes d'hier soir à Evrunes comme à Mortagne ce matin, j'ai vu de mes yeux cette résurrection en cours, à travers ces deux messes à l'occasion de la journée nationale du CCFD : de très beaux témoignages, de l'ACAT (Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture, d'une enfant du caté racontant ce que sa mamy lui avait dit d'une innovation avec des enfants Roms en Slovaquie, d'une action avec des femmes aux Philippines et d'un combat avec des ouvrières au Cambodge.
Nicolas Hulot : "Le monde associatif en France mobilise plus de 13 millions de personnes. Ce sont des personnes altruistes, mais qui ne font pas beaucoup de bruit. C'est une sorte de majorité silencieuse qui aide la société à ternir et à laquelle nous demandons aujourd'hui de se compter en répondant "présent".  Pour peser dans le sens de la solidarité sur le débat politique ouvert par la présidentielle, mais aussi bien au-delà."
Non, la France n'est pas morte !  Et la Terre est toujours vivante, tant qu'à la base, des hommes, des femmes, des enfants, avec le CCFD comme en lien avec tant d'autres personnes ou associations et engagés politiques, se battront pour faire émerger un monde plus juste, qui sente bon l'espérance et la fraternité !
"Marthe, quiconque vit et croit ne mourra jamais.  Crois-tu cela ?"  A chacun de se laisser interpeller et réveiller, et même ressusciter, par cette question de Jésus !

0 commentaires: