Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 11 décembre 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.015 : La maturité du Peuple de Dieu (Sépultures)

En cinq jours, de ce vendredi 9 décembre au mardi 13, quatre sépultures sur Mortagne-Evrunes ; et encore, je ne parle pas de St Laurent. Ces jours-ci donc, comme à tant d'autres moments, l'équipe des personnes qui accompagnent les familles en deuil est sur le pont en permanence.  Mais c'est aussi l'occasion de mesurer combien leur présence active et réconfortante est appréciée des personnes en souffrance. J'en veux pour preuve ce message que vient de recevoir un membre de l'équipe : "Bonjour ! Hier, je suis allé, mais un peu tard, pour vous remercier de la qualité de la célébration... Je n'ai trouvé que la femme du sacristain pour vous transmettre ce message. Merci infiniment de nous avoir fait vivre un moment inoubliable : les textes, l'homélie, l'animateur, la chorale, l'orgue, tout était signifiant.  Encore une fois merci, de la part de toute notre famille;  Fraternellement !  G..."
Quel bonheur, pour un curé, de recevoir de tels mots de reconnaissance par rapport aux responsables laïcs !  Même si nul ne les recherche ni ne les provoque, évidemment. Ils sont fréquents cependant.  Chaque fois, je les fais suivre aux personnes qui ont préparé et animé la sépulture en question ; mais très souvent aussi, comme dans le cas ci-dessus, ils leur sont directement adressés.  Et l'on pourrait citer aussi les mots échangés à l'issue des cérémonies ; de l'avis général, les personnes en deuil apprécient la présence des laïcs chargés de cet important accompagnement.
Je pourrais vous citer un certains nombre de messages reçus en ce sens, dont celui-ci, arrivé récemment et qui résume bien le sentiment général : "Mesdames, au nom de toute ma famille, je tiens à vous remercier du fond du coeur pour l'authenticité et la gentillesse dont vous avez fait preuve en ces derniers jours.  Vous avez parfaitement rendu Papa présent parmi nous lors de cette belle et simple célébration. Avec toute notre gratitude !  P..."
Jusqu'il y a une douzaine d'années, seuls les prêtres et diacres présidaient les sépultures.  Puis, lorsque, après pourtant une solide formation  donnée au plan diocésain, des laïcs ont commencé à conduire également de telles célébrations, certains ont pu être troublés, déstabilisés parfois. Mais, et les deux exemples que je viens de citer, parmi tant d'autres, en sont le signe, il semble que la greffe ait prise. Cette petite anecdote le confirme : l'un des laïcs conduisant les sépultures entendait au départ des personnes s'exclamer : "Encore pas de curé aujourd'hui..."  Tandis que la réaction actuelle est plutôt celle-ci, entendue parfois, à propos de l'animateur laïc : "Ah !  Celui-ci aurait fait un bon curé !"
Quelle conclusion tirer de tout cela ?  Je constate, au fil du temps, une maturité plus grande, de la part du peuple de Dieu, pour en aboutir à une telle compréhension.
Mais le curé de la paroisse, lui, que fait-il ?  Se tourne-t-il les pouces ?  Refuserait-il de présider les sépultures désormais ?  Je vais vous faire une confidence : depuis que je suis sur Mortagne-St Laurent, jamais je n'ai refusé l'opportunité de présider une sépulture, et j'apprécie beaucoup, quand cela m'est possible, d'accompagner les familles dans le deuil ; mais.... Je vais être concret, pour que chacun puisse mieux comprendre, en repartant des 4 sépultures programmées en ces jours : vendredi, quand fut annoncée une sépulture, j'étais déjà engagé pour conduire, à la même heure, la célébration de Noël de l'ensemble des enfants de l'école St Léger, dont je ne pouvais me dispenser !  Mardi prochain, il a été fixé une sépulture à l'heure même où je vivrai le même événement avec les enfants de l'école à St Hilaire. Diffcile là encore de bouleverser le programme de l'école !
Par contre, demain lundi, bien que ce soit mon jour de congé, aucun laïc n'étant disponible, je vais conduire une sépulture le matin à Mortagne, et une autre à Evrunes l'après-midi. Je viens de les préparer ce dimanche après-midi. Ce lundi, en plus de la suppression d'une journée pendant laquelle, à près de 75 ans, j'aurais pu me reposer, j'ai donc dû annuler un rencontre en matinée, et un rendez-vous médical l'après-midi.  Bien entendu, ce n'était pas impossible, et j'ai pu le faire.  Et il y a la rencontre trimestrielle de formation, ce lundi soir, de tous les catéchistes de st Laurent et de Mortagne sur le thème : "Peut-on donner un sens à la souffrance ?"
Mais en même temps, je tiens à exprimer  mon immense reconnaissance envers ces laïcs si courageux, autant qu'eux-mêmes peuvent être présents !  Et sans oublier les diacres bien sûr.
Et avec cette certitude évidente, comme me le répétait en permanence ma chère tante Thérèse, décédée l'an passé à plus de 96 ans : "Si tu es pris le jour de ma sépulture, ne t'en fais pas ; les laïcs feront cela très bien ! Et, de toute façon, avoir un prêtre à sa sépulture, cela ne fait pas arriver plus vite au ciel !"
Dieu merci, ce bon sens, signe d'une grande maturité ecclésiale, est de plus en plus présent et partagé par tous !
Grâce à vous, chers frères et soeurs laïcs !  Merci  !

P-S à ce billet écrit dimanche : Cerise ou chocolat sur le gâteau, ce lundi matin, avant la sépulture que je devais présider, une responsable de l'accompagnement des familles en deuil m'a transmis une pochette de chocolats ; c'était offert par la fille de quelqu'un dont nous avons accompagné la sépulture récemment.  Chocolats offerts aux laïcs de l'équipe, avec des mots exprimant combien la famille s'y était retrouvée et reconnue, lors de la sépulture du papy : belle illustration !

0 commentaires: