Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 28 octobre 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.004 : Café-Théo sur l'avenir du Christianisme

Bien annoncé par un article de "Ouest-France" daté de mardi dernier, notre Café-Théo du mercredi 26 octobre a été fort apprécié. Cette 4° édition, contrairement aux 3 précédentes (sur les réfugiés, l'environnement, le mur de la honte en Israël-Palestine), ne portait pas sur un sujet de société, mais invitait à une réflexion de fond quant à la situation de l'Eglise catholique dans notre pays.  Voici quelques réflexions perçues après cette belle soirée  :
-  Jean (j'ai changé les prénoms) : "J'étais un peu déçu de l'Eglise, mais ce Café-Théo m'a remonté le moral !"  Il est vrai que les échanges, vraiment profonds, ont mis en valeur un nouveau visage d'Eglise, ouverte, proche des gens, pleine de compassion !  Sans se focaliser tellement sur les problèmes de retour en arrière au sein de l'institution.
-  Martine : "Ne soyons pas inquiets si tout le monde n'est pas dans les églises : si les valeurs de l'Evangile ont pénétré notre société en profondeur, est-ce que ce n'est pas déjà le signe de la vitalité du Royaume de Dieu au milieu de nous ?"  L'on parlait par exemple des 20 millions de Français qui font du bénévolat, des dons importants aux associations humanitaires, des multiples gestes d'entraide en tous milieux, etc...
-  Louis  :  "Ce qui pollue beaucoup les choses, ce sont toutes les questions de statistiques, où l'on souligne qu'il y a moins de pratiquants. Mais ces chiffres ne veulent rien dire ! Pratiquants de quoi ?  Ce qu'il faudrait plutôt voir, c'est le nombre immense des hommes et des femmes qui, pratiquants ou non, sont en recherche de sens et se mettent au service des autres, dans l'esprit de l'Evangile."
-  Jocelyne : "Quelle chance de pouvoir parler publiquement de notre foi ; cela complète largement nos rassemblements à l'église, où il n'est pas  aisément possible de s'exprimer..."
-  Michèle : "Dans un café, c'est plus convivial ; et c'est intéressant, pour ceux qui ne font pas partie d'un mouvement, de pouvoir ainsi se retrouver et échanger."
-  Jacques : "Dans mon accompagnement des fiancés se préparant au mariage, et qui en général ne fréquentent pas les églises, je suis frappé de voir combien ils recherchent un sens à leur vie."  Il est souvent revenu, durant la rencontre, le fait que la religion permet de répondre à la quête de sens qui anime les personnes.
- Jérôme  :  "Quand on prépare une sépulture, c'est ce que les gens attendent, pouvoir donner un sens à ce qui arrive alors."
-  Pierre : "Moi, je suis infirmier, et tout à fait d'accord avec cela.  D'autre part, j'ai quitté l'Eglise depuis longtemps, mais je reste très intéressé par cette question de donner un sens à tout ce que nous vivons."
-  deux jeunes femmes : "Nous avons abandonné l'Eglise un certain temps ; mais à présent, nous redécouvrons la richesse de l'Evangile ; et on se sent plus à l'aise avec le visage actuel du christianisme."
-  Anna :  "Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi certains jeunes couples d'aujourd'hui veulent retrouver les rites et les façons de faire du passé ; cela me semble inexplicable".
-  Marc  :  "C'est peut-être qu'ils recherchent une sécurité ?"
-  Viviane : "Autrefois, la foi se transmettait de génération en génération, machinalement ; il y avait de la routine, des traditions... Mais aujourd'hui, il y a plus de conviction, de recherche du sens de la vie. L'Eglise met davantage l'accent sur notre manière de vivre l'Evangile en société : aller vers les petits, les sans voix, les opprimés, les malades, les mal aimés, les réfugiés... C'est plus contraignant, plus engageant que de se contenter d'une simple pratique cultuelle. En cela, le christianisme a évolué, et nous fait prendre conscience que c'est chaque jour que notre mission de baptisés doit se vivre, avec sa famille d'abord, mais aussi, les voisins, tous les gens rencontrés..."
-  Paul  :  "Le christianisme n'est intéressant que s'il est au service de l'homme, interreligieux, ouvert, humble ; l'Evangile, c'est une école d'humanité !"
-  François : "Quand nous voyons des athées nous donner des leçons de charité, nous devons savoir reconnaître que le Royaume de Dieu est là !"
Je m'arrête !  Et pourtant, tant d'autres choses merveilleuses ont été exprimées, pendant et après la rencontre...Mais vous trouverez un compte-rendu de ce Café-Théo dans le journal "L'Echo de l'Ouest" à paraître le vendredi 4 novembre.
Un immense merci à tous les participants !

0 commentaires: