Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 15 août 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.868 : La petite cloche de l'Angelus, à Nagasaki

En ces jours, les différents médias abondent d'évocations au sujet du lancement de la bombe atomique sur le Japon, à propos d'un bien triste anniversaire.  Mais ils n'ont pas rappelé le fait suivant : savez-vous qu'il y a 70 ans, à 11h02 pour être précis, la 2° bombe atomique explosait dans le ciel de Nagasaki, à 550 mètres d'altitude, exactement à la verticale de la cathédrale catholique de cette ville  -  dédiée, tenez-vous bien, à Notre-Dame de l'Assomption  -  juste au-dessus du quartier chrétien.  Cette bombe tua des dizaines de milliers de Japonais, dont la plupart des 8.000 chrétiens de Nagasaki !
Mais que faisait donc Dieu ce jour-là ?  Et où était alors Notre-Dame de l'Assomption ?  Il y avait pourtant là, pour elle, une magnifique occasion de faire un miracle éclatant !  D'où le scandale de nombre d'entre nous, choqués de cette inaction du Ciel !
Afin d'y voir plus clair, il nous faut relire et méditer la 1° lecture de la liturgie de cette fête de l'Assomption ; il nous y est expliqué en effet, en termes symboliques, que nous vivons, dans les temps qui sont les nôtres, comme l'a vécu la Femme de l'Apocalypse, la période douloureuse de l'enfantement d'un monde meilleur, et de la naissance difficile du Christ et de sa paix au sein de notre humanité.
Et de même que Marie, jadis, a pu donner naissance à Jésus, malgré les démons qui voulaient le dévorer, elle peut nous apprendre aujourd'hui à lui permettre de naître chez nous, et à travers nous.
D'ailleurs, si la Vierge Marie est si populaire, c'est parce que tous sont convaincus qu'elle est capable de nous soutenir dans notre combat contre les dragons qui nous assaillent, et qui ont pour noms maladie ou chômage, deuil, divorce, haine, guerre, déprime, découragement...
Mais, pour en revenir à Nagasaki, savez-vous que, sous les décombres de la cathédrale pulvérisée par la bombe atomique, l'on a retrouvé, intacte, la plus petite des  cloches, que l'on appelait "la cloche de l'Angelus" ? 
Décidément, le texte de l'Apocalypse disait vrai : le dragon de la mort n'a pas pu vaincre cette petite cloche, ni étouffer totalement la voix de Dieu.  Quel symbole encourageant ! Au contraire en effet, cette cloche, qui continue de sonner à Nagasaki, ainsi qu'au plus profond de nos coeurs, annonce que la victoire de Dieu sur les forces du mal continue sa progression. L'Assomption de laVierge, l'entrée de Marie dans la vie de Dieu en est un signe éclatant !
Ave, Maria !