Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 2 mars 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.829 : "Pas de têtes de piment au vinaigre..." (François)

A l'occasion de la lecture de l'évangile de la Transfiguration de Jésus, hier matin, je n'ai pas pu m'empêcher de démarrer mon petit mot en citant cette interpellation vigoureuse du pape François, lors d'une rencontre avec des séminaristes et des novices venus à Rome, du monde entier.
Façon de dire, de sa part, qu'il est anormal qu'un chrétien se donne un air sévère, triste ou compassé ; une figure austère, peu accueillante et tristounette.
Ce que le pape ainsi semble nous dire, c'est qu'il n'est pas possible que Dieu aime ça ! Comment le Dieu de la joie ne pourrait-il pas s'étonner de trouver autour de lui des personnages aux airs de tristes sires, sous prétexte parfois de vrai sérieux et de profonde piété.
De la joie, en tout cas, nous en avons eue avant-hier samedi, lors d'une rencontre de réflexion sur l'avenir de notre paroisse qui a réuni un grand nombre d'acteurs. Il fallait voir avec quelle fougue les uns et les autres ont défendu les avancées, les richesses, les acquis, les réalisations de notre communauté paroissiale, sur de très nombreux plans, depuis la création des nouvelles paroisses en 1997.
Les paroissiens des deux communes, pourtant si différents, de Mortagne et St Laurent, ont appris à vivre ensemble, à oeuvrer ensemble, tout en se découvrant chaque jour un peu plus soeurs et frères, liés par un même destin.
Reste à espérer que rien ne pourra détruire un tel élan.
Autre signe de joie : l'on m'a demandé à plusieurs reprises pourquoi je n'avais pas donné écho sur ce blog à une initiative assez exceptionnelle de notre paroisse, le 8 janvier dernier.
Même si cela va sentir un peu le réchauffé, je veux bien en parler.
Il s'agit d'un souhait du conseil de paroisse, qui a fait le choix que cette année, les voeux de la paroisse ne se vivent pas seulement entre paroissiens, comme dans un cercle fermé. Le projet a donc été d'ouvrir cette soirée-voeux aux maires et aux élus de nos deux communes, ainsi qu'à tous les présidents d'associations et à l'ensemble de la population.
Pour une première, la réponse a été à la hauteur de nos attentes, puisqu'il est passé près de 350 personnes, tout au long de la soirée.
Pas de discours, pas de chichis, pas de frontières, pas de douane à l'entrée ; mais un grand bonheur, de la part de personnes non habituées de nos réunions, qui ont répondu à notre appel et se sont senties reconnues par la communauté chrétienne, bien accueillies et richement entourées.
Le tout autour d'un buffet largement garni, grâce au talent culinaire de nombreux paroissiens.
Et si, contrairement à trop d'idées reçues, nos paroisses, bien animées, avaient encore bien des beaux jours devant elles ?
A condition que les paroissiens n'aient pas "une tête de piment au vinaigre", bien entendu.
"Ca fait faire la grimace", m'a répondu hier matin un futur premier communiant, au cours de l'homélie dialoguée.
Suivre le Christ pas à pas, c'est le secret, pour tous, non seulement d'une meilleure mine,  d'un air plus aimable, mais d'une vraie transfiguration !

0 commentaires: