Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 14 avril 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.659 : Le pape parfait, qui le trouvera ?

Dans l'évangile de ce dimanche, il est impressionnant de constater que Jésus, à trois reprises, demande à Pierre s'il l'aime vraiment. Par rapport à la réponse, on sent Pierre un peu gêné, surtout quand Jésus insiste, par trois fois. Pierre a dû se dire : "Mais qu'est-ce que Jésus a donc derrière la tête ?"  Quant à lui, il repensait sans doute à toutes ses infidélités passées, et à son reniement !  Avec de tels antécédents, aurait-il pu être pape aujourd'hui ?
J'y repensais cette semaine, en écoutant une émission à propos des silences de notre pape actuel, au moment de la dictature en Argentine. De façon assez respectueuse d'ailleurs, les commentateurs, fort bien informés, rapportaient les faits. Ils ont parlé par exemple de cet évêque argentin, Monseigneur Angelelli, victime d'un accident de la route dont un certain nombre d'indices incitent à croire qu'il s'agissait d'un assassinat déguisé, alors qu'il oeuvrait pour faire la vérité par rapport à l'assassinat, un mois plus tôt, en 1976, d'un prêtre ardèchois, Gabriel Longueville, Fidei Donum (missionnaire) en Argentine, dont l'attitude avait déplu au régime.  Gabriel Longueville, Mgr Angelelli avaient fait le pas...
Je n'ai pas l'intention ici de dresser le procès de qui que ce soit ; mais je voulais simplement signaler que, jadis, Jésus n'a pas exclu Pierre de son choix. Or, on aurait pu penser alors que Jean, par exemple, représentait une figure plus pure et plus fidèle au Seigneur : lui au moins n'avait pas trahi ; lui au moins était resté présent jusqu'au bout, au pied de la croix, avec Marie.
Le message que j'en retiens est le suivant : Jésus n'accepte pas autour de lui que des gens sans peur et sans reproche, que des personnes parfaites ; tous sont les bienvenus au service de son message. Seule condition : se reconnaître humble et pécheur, avoir fait repentance, ce qui fut le cas de notre pape François, se convertir chaque jour et se jeter totalement, comme Pierre, dans l'amour du Seigneur !
"Jésus dit encore à Pierre : "Suis-moi." (Jean 21/19)

1 commentaires:


Père Gaignet a dit…

Super votre réflexion de ce jour: je n'avais jamais vu les choses comme ça, mais c'est bien vrai....


Par contre, je n'apprécie jamais quand on va fouiller dans le passé des gens, car bien sûr chacun a fait dans sa vie des choses dont il n'est pas particulièrement fier et on évolue et la repentance existe et doit être reconnue...Et 10, 20 ou 30 ans plus tard, la personne n'est plus du tout la même......Et "qui n'a jamais péché peut jeter la première pierre" et on pourrait même dire que plus on a péché, plus on peut se sentir proche du pécheur et pardonné...

Eliane Fl.