Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 23 février 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.633 : "Ah ! Si toutes les messes étaient comme ça !"

Je ne pense pas que la paroisse Montfort-sur-Sèvre doive trop vite chanter cocorico ; cependant, il y a des réactions qui font réfléchir. Cette semaine encore, j'entendais tout un groupe de jeunes parents exprimer combien ils avaient apprécié la messe de la nuit de Noël 2012 à Mortagne : "Ah !  Si toutes les messes étaient comme ça !"  Ou encore : "Là au moins, c'était une vraie messe !"  Ou cette autre réaction, étonnante également : "J'oubliais presque que j'étais à une messe, tant je me trouvais bien !" Comme si, normalement, lors d'une messe, l'on ne pouvait que s'ennuyer...  Et pourtant, cette messe a été plutôt longue ; comme quoi, ce n'est pas forcément le fait que les messes soient longues qui rebute les gens !
Autant de réactions révélatrices, en tout ca, du ressenti de ces personnes qui, l'espace d'une nuit de grâce, ont pris du bonheur à prier ensemble, en une époque, où cela peut sembler un peu dépassé, et où beaucoup ont délaissé la participation à la messe : il faudrait d'ailleurs prendre le temps de se demander pourquoi.
Beaucoup alors vous répondront : "Les gens ont perdu la foi."  Ou encore : "Ils n'ont plus le courage de se bouger pour venir à l'église."  Et si c'était ailleurs que se trouvait la vraie raison ?  En effet, nous donnons-nous les moyens, nous les prêtres, diacres, membres des équipes liturgiques, animateurs de chorale et autres, de proposer à nos assemblées des moments de prière représentant pour les participants un vrai bonheur et pendant lesquels ils se sentent bien ?  Quitte à vraiment débroussailler, dépoussiérer nos façons de gérer nos liturgies dominicales, sans tomber dans le farfelu évidemment.  Notre foi profonde au Christ vivant nous rend-elle inventifs, créatifs, attractifs ?
En tout cas, si je reviens sur ce point, c'est que, sur Mortagne et au-delà, l'on reparle encore, régulièrement, de cette messe, où beaucoup, qui n'ont justement rien d'assidu aux messes dominicales, ont redécouvert, durant cette nuit de Noël, le vrai sens, le sens profond d'une messe et d'une liturgie.  J'en profite pour remercier profondément, une fois encore, les nombreuses personnes qui ont préparé, à tous points de vue, cette messe de Noël et son environnement.
J'aurais envie de dire : au travail !  pourquoi pas ?

0 commentaires: