Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 14 novembre 2012

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.562 : les Maliens sont vivants !

Dans la seule journée d'hier, un mail et deux coups de fil du Mali. Et pourtant, j'ai quitté ce pays en 1986, il y a plus de 26 ans ! C'est vrai que j'y avais passé neuf riches années, mais, quand il s'agit d'amitié, le temps ne passe pas ! Lorsque j'ai dit à l'un de mes correspondants que je venais d'avoir 70 ans, il n'arrivait pas à y croire : ils m'ont connu à 35 ans... Tandis qu'eux-mêmes approchent de la cinquantaine à présent !
Bernard Robert, prêtre vendéen reparti récemment au Mali  -  je l'envie !  -  m'a fait parvenir les photos de trois anciennes jocistes, qu'on avait mises en route vers la fin des années 70. Quel bonheur de voir jusqu'où leur engagement dans la JOC les a conduites ! L'une d'elles, par exemple, Assitan, est présidente de la fédération nationale des artisans du Mali...
Cela fait plaisir de voir que la JOC est toujours vivante, comme me l'a expliqué Isabelle, une religieuse Malienne qui a toujours bien suivi les filles. Un centre d'alphabétisation que l'on avait lancé fonctionne toujours. Une nouvelle équipe JOC vient de se lancer : Delphine a mobilisé 7 copains et copines.
En même temps, les enfants eux aussi sont actifs, témoins les Amis de Kisito (Action catholique de l'enfance). A Mopti  -  centre du diocèse dont dépend le Nord du pays qui a fait sécession  -  ils ont posé deux gestes importants et fraternels à l'endroit des enfants qui ont dû fuir le Nord ; ils ont cotisé 25 CFA  par enfant pour aller souhaiter la bonne fête le jour de la Tabaski aux enfants réfugiés, qui sont musulmans, et leur porter cet argent et des vêtements. Ceci, comme le dit le prêtre Malien curé de Mopti, Michel, montrant que "la religion ne divise pas, mais unit les hommes, à commencer par les enfants."
Et que dire de la situation ?  100.000 personnes ont manifesté à Bamako pour soutenir le projet d'intervention militaire au Nord du Mali ; mais quand ?  Et qu'est-ce que ça va donner ?  Les gens commencent à faire des réserves ; tout le monde a peur ; beaucoup de personnes ont perdu leur emploi, dans l'hôtellerie, le tourisme, les associations pour le développement.
Mais le Mali est toujours vivant, et il garde l'espoir ! C'est ça, l'humanité !

0 commentaires: