Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 9 juin 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.472 : Miss Vendée élue ce soir à Fontenay-le-Comte

Non ! Je ne lance pas une rubrique "people" sur ce blog. Je ne crois pas que les 360 aimables lecteurs de mon billet d'hier sur Vatican II apprécieraient. Cependant, comme vous, je suis l'actualité, et je ne m'intéresse pas seulement à ce qui se passe dans les sacristies... Je remarque donc que onze superbes jeunes filles prétendent au titre de Miss Vendée 2012. Pour ceux qui l'ignoreraient, le concours se déroulera ce soir, à 20h30, salle des OPS, à Fontenay-le-Comte, là où se déroulent chaque année les voeux oecuméniques des paroisse catholique et réformée du Pays de Fontenay. Ces candidates sont très jolies, et je leur souhaite à toutes beaucoup de bonheur ; mais surtout, de savoir transformer l'essai. En d'autres termes, de tendre vers la beauté totale : celle qui émane non seulement du corps, mais en même temps, du plus profond du coeur ! Car, ainsi que l'écrivait Victor Hugo : "Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie. La beauté de l'âme se répand comme une lumière mystérieuse sur la beauté du corps."
Je pense à cette mamie, toute petite et toute ridée, mais dont le visage tout frippé est absolument rayonnant. Je crois que, ce soir, aux OPS, je vais voter pour elle ! Ah oui mais, il y a aussi cette femme au courage étonnant qui, dans la force de l'âge, veille sur son mari bien malade avec un amour intact : elle ferait une très élégante première dauphine ! En deuxième dauphine, je verrais bien cette collégienne, un peu forte, et pour cela parfois moquée bêtement par ces idiots de garçons, alors qu'elle est d'une gentillesse et d'un engagement infinis.
Eh oui ! Il y a beauté et beauté ! Et la vraie beauté n'est pas toujours là où on le croit... Comme le dit la Bible (1 Samuel 16/7) : "Les hommes regardent le visage, Dieu regarde le coeur." Attention : tout vieux croûton que je sois, je ne suis pas contre les concours de beauté ; mais, incorrigible utopiste, je rêverais de concours de la beauté du coeur, de cette beauté intérieure qui, si elle était mieux partagée, mieux sponsorisée, mieux appréciée, pourrait sortir notre planète de ses laideurs. C'est de cette beauté-là dont parlait Dostoïevski quand il mettait sur les lèvres du Prince Muichkine, dans "L'Idiot", le propos suivant : "La beauté sauvera le monde."
En ce jour d'élections (au titre de Miss Vendée !), j'invite les onze candidates, mais aussi chacun de nous, à méditer ce texte de Saint Augustin, s'adressant à Dieu en des termes étonnants, dans "Les Confessions" :
"Beauté ancienne et toujours nouvelle,
tard je T'ai aimée !
Tu étais au-dedans de moi,
mais moi, j'étais dehors !
Et toutes ces choses qui n'existent qu'en Toi,
elles me retenaient loin de Toi !
Tu as répandu ton parfum,
je l'ai respiré !
Je soupire maintenant vers Toi !
Je T'ai goûtée,
j'ai faim et soif de Toi !
Tu m'as touché,
Tu m'as séduit,
je me suis enflammé
vers la paix qui est en toi."
Cette beauté véritable, puissiez-vous la reconnaître, chez les autres comme en Dieu !

1 commentaires:


Annick a dit…

La beauté est-elle une chance? Il n'est pas du tout sûr que ce soit une chance d'être beau. Ils arrivent que ceux qui le sont en souffrent, tant cela leur occasionne d'ennuis. Ainsi le destin de Marylin Monroe est un destin tragique, puisque celle-ci a fait peur, soit à cause de sa beauté, soit par crainte que l'autre ne soit attiré exclusivement par sa beauté, et non par sa personnalité. Il existe des monstres qui font peur ou qui attire à cause de leur laideur. La beaté ne connaît-elle pas un sort semblable ? N'est-elle pas une forme de monstruosité, c'est-à-dire
une exception à l'ordre courant des choses, que les hommes montrent du doigt ?

Mais quand l'homme pense et est généreux, il peut changer le cours des choses. Le cours des choses est donc concerné par la pensée et par la générosité.Nous découvrons alors la vraie beauté. L'homme est grand. Et quand il est grand, l'homme devient vraiment beau, et cette beauté est une chance pour tous !

Il suffit parfois d'une jubilation pour que la solitude se réjouisse, pour que la beauté l'emporte sur les laideurs du monde, nos propres laideurs. Encore faut-il que le " poétique" soit vécu comme une fonction vitale de l'existence. La fonction poétique du vivant, c'est l'instinct de la beauté.
Je ne peux enfermer la beauté dans une définition, précisément parce que le beau me transporte aux rives d'un au-delà inaccessible sur terre: l'absolu, l'infini, l'éternel ...La beauté,c'est ce qui révèle l'homme à lui-même, dans ses propres profondeurs.

Annick Ghannemi