Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 6 juin 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.469 : La parole aux laïcs

On entend souvent dire, ici et là, pas forcément sur Saint Hilaire de Fontenay d'ailleurs, que les laïcs n'ont pas leur place dans l'Eglise, qu'on ne leur donne pas la parole, qu'ils ne sont pas écoutés, que l'on est sourd à leurs soucis et à leurs appels. C'est une vraie question en effet. Ceci dit, regardons les choses d'un peu plus près. Je prends un exemple : hier soir, une quarantaine de responsables des différents quartiers de Fontenay-le-Comte, ainsi que des cinq autres communes faisant partie de la paroisse, se sont réunis pour mener une réflexion sur l'avenir de nos célébrations du dimanche, avec désormais, deux prêtres seulement de moins de 75 ans. Dans un autre temps, ou en d'autres lieux, les prêtres auraient décidé d'en haut de la suite à donner ; ils auraient imposé à leurs "ouailles" un planning concocté à l'avance par leurs soins et l'auraient annoncé en chaire en disant : "Désormais, ce sera comme ça, que cela vous plaise ou non !"
Donc, il n'est peut-être pas superflu de voir comment, sur ce point comme sur d'autres d'ailleurs, la réflexion a été engagée sur notre paroisse.
Il y a quelques mois, devant l'annonce des départs successifs des abbés Bouleau, Allemand et Nouwavi, nous avons regardé cette situation dans l'équipe pastorale, qui est composée, outre des trois prêtres et d'un diacre, de quatre laïques femmes ; celles-ci exerçant d'ailleurs, et pas en deuxième ligne, de très grosses responsabilités sur la paroisse, avec une Lettre de mission de l'évêque : l'une étant aumônier du pôle santé, les autres étant chargées soit de la pastorale des jeunes, du suivi de l'aumônerie de l'enseignement public, ou de la catéchèse en primaire de plus de 200 enfants.
Nous avons ensuite fait part de notre réflexion au conseil de paroisse, composé de douze laïcs, un diacre et deux religieuses, chacun représentant une commune ou un pôle de l'activité paroissiale, le tout sous l'autorité du curé, dont ils sont le "conseil". Evidemment, il ne viendrait pas à l'idée du curé de décider quelque chose d'important sans l'avis, ou, pis encore, contre le souhait de "son" conseil !
Après réflexion, le conseil a formé une commission pour travailler la question de ce futur planning des messes dominicales sur la paroisse. Cette commission s'est réunie à plusieurs reprises. Elle a remis ses conclusions au curé, qui en a reparlé alors avec le conseil de paroisse. Celui-ci a donné son aval. L'équipe pastorale, organe exécutif, a peaufiné le projet, puis, décidé de provoquer une rencontre plénière de toutes les équipes-relais de la paroisse, pour leur soumettre le projet, afin de le leur faire connaître et de recueillir leur avis, avant toute prise de décision finale. Entre temps, les équipes-relais avaient déjà reçu cet avant-projet, et avaient eu du temps pour le relire ensemble et en discuter.
Hier soir, nous sommes parvenus, donc, à la fin de ce processus. Après nous être mis sous la mouvance de l'Esprit-Saint, en méditant l'exemple de Saint Paul, qui passait de communauté en communauté, et ne pouvait sans doute pas revenir soutenir chacune, chaque dimanche, le projet a été exposé, commenté, discuté, amendé, dans ses moindres détails, et mis au vote pour telle question ne recevant pas l'assentiment de tous. L'abbé Loïc a d'ailleurs su prendre pleinement sa place, en lien avec moi, dans la qualité de cet échange
Au final donc, un travail participatif qui a permis, de l'avis de tous, à chacun de s'exprimer.
Merci à vous, chers laïcs, de jouer ainsi tout votre rôle de baptisés adultes et participatifs. Vous avez eu la parole, vous l'avez prise, mettant ainsi pleinement en pratique cet appel de Paul à Timothée dans la première lecture de ce mercredi : "Tu dois raviver en toi le don de Dieu !" (1 Timothée 1/6)

P-S : J'ai donc passé une bonne partie de la journée d'hier dans ma future paroisse, tant à Mortagne-sur-Sèvre qu'à Saint Laurent-sur-Sèvre. J'y ai été fort bien reçu. Tout en étant fort conscient de la chance que j'ai eu de vivre à vos côtés pendant ces cinq années.

0 commentaires: