Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 4 avril 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.412 : Savoir pardonner

Le pardon est-il possible ? Qu'est-ce que le pardon ? Hier, j'apprenais que deux personnes, pas très en phase, venaient de passer par-dessus leurs différends pour renouer le contact et reconnaître mutuellement leurs torts ; étant mêlé à cette démarche, je les ai remerciés et félicités. Puis, lors d'un temps de catéchèse au collège Saint Joseph, alors que l'on avait demandé aux jeunes de nous citer un geste ou une parole de pardon du Christ dans l'Evangile, l'un d'eux cita la scène du lavement des pieds. Pas évident, au premier abord, qu'il s'agisse alors d'une attitude de pardon ! Cependant, nous sommes repartis de là pour découvrir que tout pardon doit entraîner des gestes d'un type nouveau. Quand Jésus a lavé les pieds de ses disciples en effet, n'était-ce pas une façon de les laver de tous leurs faux-pas et de leur pardonner leurs "sorties de route", dans leur marche vers Dieu et les autres ?
Puis, l'après-midi, dans une église Notre-Dame encore bien pleine, cérémonie de la réconciliation.
Pourquoi les gens sont-ils venus si nombreux, sinon pour entrer ensemble dans la miséricorde du Seigneur ? En voyant cette immense procession, qui a duré près de vingt minutes, pendant laquelle chacun avançait dans l'allée centrale les yeux fixés sur la croix du Christ, je me disais que je voyais là un symbole formidable de l'avancée collective de l'ensemble de l'humanité vers son Sauveur. J'avais invité chacun, s'il le voulait, à dire, dans son coeur, en arrivant devant la croix du Christ : "Me voici" ; et à faire cette prière, en se signant alors avec de l'eau bénite : "Seigneur, guéris-moi", ou "Seigneur, merci de me guérir."
Savoir pardonner, se laisser pardonner, ceci est plutôt au-dessus de nos forces ! Voilà pourquoi les forces de l'obscurité, de l'obscurantisme, nous maintiennent souvent dans l'ombre, dans la haine ou le ressentiment ! Alors qu'il est si bon, si doux, de pardonner, et de se laisser pardonner et réconcilier. Le temps du pardon nous empêche ainsi de mourir étouffé dans nos amertumes ou nos regrets, pour entrer en pleine lumière, avec nos frères, dans la joie de Dieu.
Le péché divise, le pardon rassemble, merci Seigneur !

1 commentaires:


Denise Bodin a dit…

Le pardon n'est pas vraiment à la mode dans nos sociétés : on parle volontiers de tolérance, de respect, d'explications, voire d'excuses...Mais le pardon est rarement évoqué, sans doute parce ce que c'est un acte très difficile !
Le témoignage déposé dans ce billet fait référence à une démarche mutuelle du pardon. Mais n'est-il pas possible aussi de pardonner à la personne qui m'a fait du mal, sans être pour autant à la merci de son éventuelle repentance ? Comment ne pas penser alors à cette phrase de Jésus sur la croix : " Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." Cette liberté du Christ, dans l'ultime manifestation de son Amour, nous engage à pardonner : sachant qu'Il sera toujours à nos côtés pour nous aider à avancer sur le chemin du pardon.