Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 14 octobre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.251 : De l'argent pour l'Evangile

"Argent", "Evangile" : deux mots en totale contradiction, allez-vous me dire ! En France il est vrai, plus que dans d'autres pays comme l'Allemagne ou l'Italie, pour ne citer que ces deux nations, nous avons de la peine à dépasser certains vieux schémas selon lesquels, pour être un bon chrétien, il ne faudrait pas parler d'argent, et ne surtout pas en demander, à l'église. Cet argent maudit en effet, qui tombe si facilement dans les poches des riches et fait tant défaut aux classes défavorisées, n'est-ce pas quelque chose de sale, qui n'a rien de bon à voir avec la foi si pure du bon chrétien ? Je devrais dire, "du bon catholique", car chez les protestants français, il n'en est pas du tout ainsi. Ainsi, les réformés, présents sur le Pays de Fontenay-le-Comte, donnent en moyenne 3% de leurs revenus, et le montant moyen des dons s'élève à 438 euros par protestant chaque année. Comme me le faisait remarquer un protestant fontenaisien : "C'est bien simple : si nous ne mettons pas la main à la poche, il n'y a pas de pasteur !"
Personnellement, moi non plus, je n'aime pas trop parler d'argent ! Mais une paroisse, c'est un peu comme une famille ; il y a des frais multiples à assurer : les assurances des bâtiments, le salaire à mi-temps de la secrétaire, les frais d'électricité, de chauffage, d'aménagements divers, l'organisation d'activités pastorales comme la catéchèse ou l'accompagnement des jeunes, les frais de formation des laïcs, le matériel (ordinateurs, reprocopieur, photocopieur, papier à imprimer, etc...). La liste serait longue !
Vous allez me dire : est-ce qu'on a besoin de tout cela pour conduire les gens vers Dieu ? Mais Jésus, tout Jésus qu'il était, déjà, dans son équipe, disposait d'un trésorier ; tandis que saint Paul évoque à diverses reprises les besoins financiers incontournables pour le service de l'Evangile.
Voilà pourquoi, cette année encore, la paroisse Saint Hilaire de Fontenay vient de lancer sa collecte paroissiale. Dieu merci, de nombreux paroissiens, qui donnent déjà largement de leur temps et de leurs deniers pour soutenir l'activité de la paroisse, acceptent en outre d'aller plus loin, et de verser aussi leur obole à la collecte paroissiale. Environ 550 familles ou personnes individuelles ont fait ce geste l'an passé, versant la somme de 54.000 euros, contre 23.000 en 2008. Et ce sont loin d'être tous des nantis ! Nombre d'entre eux savent que c'est que de se priver pour l'Evangile ; la conscientisation avance ! Déjà, alors que la collecte a été lancée il y a huit jours à peine, plus de 150 enveloppes sont remontées. Merci de ne pas laisser votre enveloppe moisir dans le fond d'un tiroir, chacun faisant évidemment selon ses possibilités. Des enveloppes sont à votre disposition dans chaque église de la paroisse.
En donnant ainsi de notre argent, si peu que ce soit, nous témoignons de ce que nous ne sommes pas esclaves de notre avoir. Nous entrons alors dans le monde du partage, de la gratuité, et nous faisons un acte de foi dans l'avenir de notre Eglise, en la prenant davantage en charge. C'est notre façon d'imiter Jésus, qui a accepté de tout donner, pour l'avancée du Royaume des cieux.
Bravo et merci à tous les donateurs !
Publié par Père Gaignet à 07:37

0 commentaires: