Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 9 octobre 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.999 : 17 nouveaux cardinaux, "du style François" !

Dans mon billet de vendredi, je vous partageais mon bonheur de constater que le christianisme, actuellement, est tout, sauf en train de mourir.
Le pape vient de nous en donner une preuve éclatante, à travers la nomination de 17 cardinaux d'un style fort différent de ce dont notre Eglise a pu souffrir, enfin !
Je ne peux résister à l'envie de vous faire partager quelques-unes de ces figures, situées à la fois au coeur de l'Evangile et aux fractures du monde.

-  Mgr Nzapalainga, archevêque bien connu de Bangui, à 49 ans le plus jeune des cardinaux, engagé au risque de sa vie dans le combat pour la paix en Centrafrique, aux côtés du pasteur et de l'imam musulman de Bangui.
-  Mgr de Kesel, archevêque de Bruxelles depuis un an, qui avait appelé à la solidarité avec les réfugiés dès sa 1° homélie à Bruxelles.
-  Mgr Cupich, archevêque de Chicago depuis un peu plus d'un an, qui a abandonné son évêché de 14 millions de dollars pour résider dans une maison simple, avec des séminaristes.
-  Mgr Farrel, évêque de Dallas, très critiqué par les milieux conservateurs, réputé pour sa belle capacité à travailler avec les laïcs, nommé à Rome pour cette même mission.
-  Mgr Osoro Sierra, archevêque de Madrid depuis peu, surnommé le "François espagnol", qui a tranché avec  le conservatisme de son prédécesseur.
-  Mgr Aguiar Retes, archevêque à Mexico, connu pour son engagement contre les trafiquants de drogue au Mexique.
-  Mgr Zenari, seul italien nommé (enfin !), "nonce sous les bombes" en Syrie, où il ne craint pas de dénoncer les atteintes aux droits de l'homme.
-  Mgr Cardoso, archevêque au Vénézuela, qui n'a pas ménagé ses critiques contre Hugo Chavez, dénonçant ses dérives "de type fasciste ou nazi".
-  l'abbé Simoni, prisonnier du régime communiste en Albanie durant 18 ans, où il était condamné aux travaux forcés au fond de la mine.
-  et aussi des évêques provenant d'autres périphéries, comme l'île Maurice, la Malaisie, le Lesotho, le Bangladesh, la Papouasie...

Ces "élus de François", quelles images vivantes du dynamisme de l'Eglise et de sa fidélité à l'Evangile !
Est-ce le commencement de la fin des "Princes de l'Eglise" ?
En découvrant avec bonheur ces nominations, je pensais à ce que Yahvé a dit à Moïse, lors de la scène du buisson ardent : "J'ai vu la misère de mon peuple, j'ai entendu ses cris ; je suis donc descendu pour le délivrer... Maintenant donc, je t'envoie vers le Pharaon, pour libérer mon peuple..." (Exode 3/7-10)
Merci Seigneur !  Merci François !