Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 25 janvier 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.917 : "Si vous ne devenez comme des petits-enfants... " (Matthieu (18/3)

Certains dimanches, les enfants sont relativement présents à nos messes dominicales. Par exemple, chaque 1°dimanche du mois à Mortagne, depuis 3 ou 4 ans ; ou lors des temps forts de préparation aux sacrements.  C'était encore le cas hier, où la Basilique de St Laurent-sur-Sèvre a eu le bonheur d'accueillir, sous un magnifique soleil emplissant l'espace religieux, une belle soixantaine de CE 2, accompagnés de leurs catéchistes, parents et petits frères et soeurs également.
Sans parler d'Anaïs, si heureuse de vivre, à l'autel, sa 2° étape de prépa au baptême, entourée de ses ami(e)s.
"Une belle surprise", comme me l'ont fait remarquer, à l'issue de la messe, l'équipe de Scouts d'Europe qui ont fait halte au cours de leur marche matinale pour venir prier avec nous. Mais cela ne s'est pas arrêté là !  Les enfants ont véritablement donné le ton à notre célébration. Depuis 9h20 le matin, par petites équipes, ils ont mené une réflexion autour du sens de la Parole de Dieu, et ils savaient que j'allais leur proposer de dire ce qu'ils en pensaient, après l'Evangile.
Alors, je n'ai pas tourné autour du pot !  Sitôt la fin de la proclamation du texte de St Luc, je me suis jeté à l'eau, en leur demandant pourquoi, à leur avis, la Parole de Dieu était importante.
A plusieurs reprises, lorsque j'ai lancé de telles questions à des adultes, dans l'une ou l'autre de nos célébrations aux cheveux blancs, les personnes ont souvent tardé à s'exprimer : "Oh, moi , je n'ai pas fait d'études, et je ne suis pas très qualifié pour répondre !"  Ou encore : "Je pourrais peut-être dire quelque chose, mais ça me gêne de me mettre en avant..."  Il y a aussi le désagrément de se sentir pris de court. Quoique, depuis quelque temps, il me semble déceler un glissement, comme si la Parole de Dieu, peu à peu, avec de telles interpellations, revenait enfin aussi aux baptisés laïcs, au lieu de rester dans le choeur, l'espace sacré, domaine et propriété du clergé seulement.  Il est vrai que cela fait des siècles que c'est comme ça !
Ma 1° question donc : "Pourquoi la Parole de Dieu est-elle importante ?" Même pas une seconde d'attente que plusieurs doigts se sont levés, au coeur de cette Basilique pourtant si impressionnante, et qu'une réponse forte a jailli, du coeur de L... : "Parce que, la Parole de Dieu, cela nous donne de l'espérance".  Après la messe, sa mère m'a dit : "Je ne pensais pas qu'il allait prendre la parole ; il est plutôt réservé ! Et j'avais comme l'impression qu'il voulait me faire comprendre que c'est moi qui devais parler."
D'autres questions et réponses ont fusé, sans relâche ni temps morts. Mais le plus important, c'est ce qui a suivi. On avait demandé à des paroissiens de réfléchir autour de l'évangile du jour, et trois personnes ont pris la parole, de façon remarquable et qui a accroché l'assistance : les enfants en effet en ont reparlé durant leur temps de reprise de la messe, entre eux, jusqu'à midi.
-  "Le Seigneur m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres" : deux témoignages du Secours catholique ont illustré cet appel de Jésus.
-  "Annoncer aux captifs la libération" : un membre local de l'ACAT (Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture) a expliqué comment leur action répondait à ce précepte de Jésus.
-  "Faire savoir aux aveugles qu'ils retrouveront la vue" : la maman d'un lycéen a exprimé son bonheur de constater que la semaine qu'ils venaient de vivre, à St Gab', par rapport à l'attention aux sourds et aux aveugles, à l'exemple des Frères de St Gab et des Filles de la Sagesse, avait marqué son fils et l'ensemble des jeunes du Lycée.
Au terme de cet échange, j'ai clôturé évidemment avec cette réflexion fascinante de Jésus : "Aujourd'hui s'accomplit ce passage de l'Ecriture que vous venez d'entendre !" (Luc 4/21)
Et cela, grâce à vous, chers amis, enfants et cheveux blancs (que j'aime bien, et j'en suis !)