Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 2 mai 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.844 : "On est chez nous !"

Hier, 1° mai, lorsque j'ai vu et entendu, aux infos télévisées, les militants du Front National hurler, au milieu du discours anti-immigrés de Marine Le Pen : "On est chez nous, on est chez nous", j'ai failli dégringoler de ma chaise ! Mon optimisme à toute épreuve, une fois de plus, a failli en prendre un sale coup ! Mais enfin, quand arrivera-t-on à découvrir que nous sommes tous frères ?
Encore un coup sur la tête quand j'apprends, ce matin, de la bouche des responsables de la  communauté népalaise en France, sur France-Info, qu'aucun officiel français ne les a encore contactés depuis une semaine. Que valent en effet quelques milliers de morts là-bas, très loin, dans un pays qui ne va pas acheter nos "Rafale" ?  Nous, en France, on a autre chose à faire !  On est chez nous, non ?
Autre fait : sur le journal "La Croix" de ce samedi est évoquée la douloureuse histoire, ainsi que la grande douleur des Indiens Navajos. Ils étaient chez eux, depuis toujours, sur ce continent. Alors, que penser de la façon dont les colons les ont combattus, repoussés, exterminés ? Entre autres faits sinistres, "La Croix" relate celui-ci : "En 1864, le trop célèbre Kit Carson a obligé 8000 Navajos, faits prisonniers, à parcourir 480 km à pied jusqu'à Fort Summer (Nouveau Mexique). Ceux qui ne périront pas en chemin y seront victimes d'épidémies et de malnutrition. (...) Les mémoires indiennes n'ont pas oublié les 400 traités signés avec les gouvernements américains, qui les ont tous violés, sans exception."  Nos amis américains auraient-ils perdu la mémoire, lorsqu'ils condamnent des Etats qui maltraitent leurs sujets, leurs minorités ?
"On est chez nous !"  C'est ce que pensent de très nombreux Français, très proches de ce slogan du Front national. La façon dont l'on traite les immigrés, les migrants qui risquent leur vie en traversant la Méditerranée, le montre avec évidence. Et pourtant, "en 30 ans, la part de la population migrante n'est passée que de 2% du volume démographique global à seulement 3% !" (toujours d'après le journal "La Croix", du 5 novembre 2013).
Et si notre obsession face à la migration avait quelque chose de pathologique ?  Réaction dérisoire, qui n'est vraiment pas à la hauteur de nos possibilités ni de nos idéaux !
Et encore moins de l'Evangile dont beaucoup se réclament cependant !
Oui, on est chez nous, mais notre porte peut s'ouvrir davantage et plus clairement à la fraternité !

1 commentaires:


Véronique Marie-Paule a dit…

Bonsoir mon Père,
merci pour cet article qui réchauffe mon cœur de petite chrétienne. Vous avez tellement raison: quand comprendrons-nous enfin que nous sommes tous frères?... c'est un combat d'amour, de paix et de miséricorde à mener au quotidien, au fil des rencontres, des échanges, dans chacune de nos communautés paroissiales, de quartier, dans nos familles... avec le cœur rempli du Christ, en témoins souvent silencieux de son Amour en action, en témoins par nos gestes d'amour humbles et discrets. La foi, l'espérance et la charité et la confiance totale en Sa Force dans ma faiblesse de petit grain de sable inutile....Ce que le monde vit autour de nous, à nos portes... Sommes-nous encore conscients d'être des exilés loin de la Maison du Père? Avons-nous encore clairement dans nos cœurs l'éternité d'Amour à laquelle nous sommes appelés? Oui: je vois tous les jours les merveilles de l'Amour du Seigneur pour nous,les gestes d'entraides entre frères....,la force de la prière, quand tout ce qui était possible a été tenté.
Je vous souhaite une bonne soirée.