Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 8 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.685 : Merci Seigneur pour cette journée !

Je viens de passer l'après-midi avec 60 scouts réunis en week-end, avant d'aller célébrer avec eux demain, après la messe de Profession de Foi à Saint Laurent. Mais c'est de la journée d'hier que je voudrais vous parler pour l'instant. L'idée m'en est venue lorsque, au cours de la rencontre des accompagnateurs de familles en deuil, Vévette a suggéré que j'explique sur le bulletin comment mes journées étaient bien remplies, à l'attention de tous ceux qui pensent que les curés se tournent les pouces. Mais on a pensé qu'il était sans doute aussi bien que je me contente d'en parler sur le blog, que des parents de scouts m'ont d'ailleurs dit tout à l'heure parcourir régulièrement.
Hier vendredi donc, 7h30, arrivée dans la cour du presbytère de deux fourgons et d'un camion benne. Les couvreurs déploient aussitôt la grande échelle, pour aller voir comment supprimer les gouttières et stopper les inondations qui touchent régulièrement ma chambre et une chambre voisine. Ils en profitent pour mettre à bas la cheminée qui menaçait de s'effondrer. Finis les seaux et les bassines : j'espère avoir les pieds au sec désormais !
Puis, direction Saint Gab', où j'accueille 200 jeunes pour la messe d'action de grâce de fin d'année, animée, y compris à l'orgue, par une belle équipe d'enseignants motivés : j'ai trouvé ces jeunes, habitués de la catéchèse et des autres activités pastorales, calmes et attentifs.
Je termine la matinée à ma permanence habituelle du vendredi matin au presbytère de Saint Laurent, avec toujours un certain nombre de questions à régler.
Retour à Mortagne, où je consulte mes mails et essaye d'y répondre sans laisser traîner. Je remarque  le mail suivant : "Olivier, rencontrez l'âme soeur (il serait temps !), mail auquel était joint le joli minois de Jessica, 23 ans, dont l'on m'invite à admirer les photos et, si affinité, à engager une relation avec elle. Mais vous connaissez ce genre de message.
Après-midi, très belle rencontre de toutes les personnes engagées dans la conduite des funérailles et l'accompagnement des familles en deuil sur la paroisse. Long temps de partage autour d'un texte d'évangile, en Marc 15, que l'on gagnerait à pouvoir proposer de temps en temps aux familles dans l'épreuve. Échanges très riche aussi à propos de notre pratique d'accompagnement et de conduite.
Puis, retour à Saint Laurent pour la répétition en vue de la cérémonie de Profession de foi dimanche à la Basilique, avec les enfants et les catéchistes : moment très important et agréable également : cela veut dire quelque chose en effet, ces enfants qui font le choix, ce qui n'est pas le cas de tous, de continuer à suivre Jésus ensemble.
Retour en 4° vitesse pour la messe (la 2° de la journée) à l'église de Mortagne, avec un certain nombre de paroissiens qui viennent déjà, en cette fête du Sacré-Coeur, de vivre une heure d'adoration.
Et la journée se termine avec l'équipe des couples et des prêtres du secteur pour un bilan de la préparation au mariage durant l'année qui vient de s'écouler, tout en faisant des plans pour l'année à venir.
Mais l'heure s'avance : grillades dans la cour du presbytère, juste avant que ne se déclenche une pluie intense, et dégustation des produits préparés ou apportés et partagés par chacun.
23h30 : il est temps d'aller rejoindre les bras de Morphée !
Je sais bien qu'il faudrait déléguer ; mais qu'est-ce que j'aurais dû laisser ?
Merci, Seigneur, pour cette riche journée !

0 commentaires: