Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 14 février 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.626 : Entrer en Carême avec Benoît XVI

Mardi matin, tandis que je parcourais les journaux commentant le retrait de Benoît XVI, plusieurs photos, reprenant quelques-uns des grands moments de son pontificat, ont retenu mon attention, et sur le champ, j'ai rédigé mon homélie d'hier soir pour la messe du mercredi des Cendres en m'en inspirant.
L'évangile de ce mercredi hors-norme nous présente Jésus invitant chacun à s'engager fortement dans les trois pistes suivantes : l'aumône, la prière et le jeûne. Remarquons tout d'abord que, dans ce que nous propose Jésus, ce n'est pas la prière qui vient en premier lieu, ce qui d'ailleurs ne veut pas dire que son importance est secondaire, mais l'aumône !
L'aumône, le partage, le don de ce que l'on a de meilleur, de plus précieux, le don de soi aux autres. Nous nous souvenons tous de ces images volées à l'intimité de Benoît XVI, dans lesquelles on le voyait pleurer avec des personnes victimes d'actes de pédophilie, ou quand il prenait de longs moments, non plus avec les cardinaux ou les foules, mais avec des jeunes toxicomanes ou marqués par le sida. Autant qu'il l'a pu, ce pape a su faire l'aumône au sens le plus beau du terme, faire le don de son temps, de son affection, de tout lui-même, à chacune des personnes rencontrées.
La prière : J'ai encore à l'esprit cette très belle photo de Benoît XVI contemplant avec intensité le visage de Jésus, représenté sur un tableau très célèbre en Italie, intitulé : "la Sainte Face de Manopello". Benoît XVI expliquait à cette occasion que '"rechercher la face de Jésus doit être l'aspiration de nous tous qui sommes chrétiens."
Le jeûne. Il y a tant de façons de jeûner !  Benoît XVI aurait tant aimé consacrer tout son temps à la prière, à la recherche théologique. Mais il lui a fallu jeûner, faire des choix, et consacrer du temps aussi à des tâches plus ingrates, comme le suivi d'affaires pastorales, morales ou administratives pas toujours simples, au Vatican ou ailleurs.
Et nous, chacun dans nos situations, saurons-nous vivre ces trois appels de Jésus avec le même élan que Benoît XVI ?  A chacun de nous de réfléchir pour découvrir, pendant ces quarante jours,  en quoi nous pouvons partager, comment nous allons contempler le Christ, et dans quels domaines nous sommes appelés à jeûner pour aimer.

0 commentaires: