Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 27 décembre 2012

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.590 : "Benoît, n'aie pas peur !"

"Voyons, Benoît, n'aie pas peur !!!" Rassurez-vous, ce n'est pas moi qui me permettrais de donner ce conseil évangélique à Benoît XVI, tiré, entre autres, de Luc 12/32 !  Par contre, quand Jean-Paul II lançait son célèbre "N'ayez pas peur", c'était bien à l'ensemble des baptisés qu'il s'adressait ; depuis l'humble catéchiste affronté à de grandes difficultés au fin fond de l'Afrique, jusqu'aux mieux notés des cardinaux de son temps.
Dans la nuit de Noël, en écoutant l'homélie de Benoît XVI, mais plus encore le lendemain, en prenant connaissance de ce que les médias en avaient retenu, j'avoue m'être posé quelques questions. Quoiqu'étonnamment recouvert du "fanon", ce curieux vêtement liturgique que Jean-Paul II avait arrêté de porter, sorte, dit-on, de "bouclier de la foi qui protège l'Eglise", selon l'explication de Mgr Marini, cérémoniaire au Vatican, Benoît XVI m'a paru fatigué et inquiet. Il est vrai que, du haut du Vatican, il voit tellement de turpitudes, au Vatican même et un peu partout... On comprend qu'il soit dans l'angoisse !  Mais pourtant, l'on est à Noël ! Et, même si tout reste encore bien difficile pour trop de gens et de peuples, le monde a été sauvé ! Je ne me lasse pas de méditer ce superbe Prologue de Saint Jean disant : "La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point arrêtée." (Jean 1/8)
Cher Benoît, dans d'innombrables endroits à travers la planète, y compris à Mortagne, loin de douter du monde dans lequel nous vivons, des faits de fraternité et de paix ont été partagés ; de nombreuses personnes, pas toujours très pratiquantes, se sont retrouvées ; une espérance s'est levée. A la question de Benoît XVI se demandant : "Avons-nous vraiment de la place pour Dieu chez nous ?" nous sommes innombrables à répondre : "Oui, chaque jour, nous sommes les heureux témoins, au-delà des doutes et des misères, de la naissance de Jésus et de la foi renouvelée de beaucoup !"  Oui, "Le Verbe s'est fait chair, et il a demeuré parmi nous, et nous avons vu sa gloire..." (Jean 1/34)
Par contre, j'ai beaucoup aimé le geste par lequel le pape, alors que la nuit tombait sur Rome, s'est avancé dans l'obscurité à la fenêtre de son appartement, au 3° étage du palais pontifical. Silencieusement, il a allumé alors une bougie : c'est bien cela Noël !
Confucius disait : "Plutôt que de maudire l'obscurité, allume donc une bougie !"
Pendant ce temps, un pasteur iranien, Behnam Irani, en prison et ayant subi des tortures, a réussi à faire passer une lettre où il écrit : "En dépit des pressions et des difficultés en prison, en tant que ministre de Dieu, je me permets de vous exhorter à la joie. Même si je suis condamné à de nombreuses années derrière les barreaux, il n'y aura jamais aucune complainte de ma part. Ce qui importe, c'est que, où que nous soyons sur cette planète, nous n'abandonnions jamais le Royaume de Dieu."
C'est ça, Noël !

0 commentaires: