Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 13 mai 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.445 : 95 ans de bonté !

D'habitude, le samedi, c'est le jour des mariages et, en tant que prêtres, nous en accompagnons paisiblement un certain nombre en cette période printanière ! Mais hier, par contre, ce sont deux sépultures qu'il m'a été donné de vivre, toutes les deux dans un climat de foi profonde au Christ vivant. Elles étaient très différentes, et il me faudrait deux billets, si je devais rendre compte de chacune d'entre elles ! J'ai fait le choix de donner la priorité à une femme, à l'aînée de ces deux personnes, Christiane, partie rejoindre le Seigneur face à face à l'âge de 95 ans.
Eglise comble à Saint Michel le Cloucq, comme dans toutes ces communes rurales où il est habituel de porter les soucis les uns des autres et dans lesquelles la solidarité n'est pas un vain mot. Mais il y avait là aussi un bel hommage à une femme de qualité, d'un courage immense et d'une gentillesse inouïe ; superbe illustration de l'évangile de ce dimanche (Jean 15/9-17), de la 2° lecture de ce jour également (1 Jean 4/7-10) : deux textes qu'il faudrait citer en entier et que je vous invite à méditer.
"Demeurez dans mon amour. (...) Mon commandement, le voici : aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. (...) Je vous ai choisis pour que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure." Autant de paroles qui ont constitué la base même de la vie et de l'action de cette femme, faisant d'elle un véritable témoin, humblement mais en vérité, de l'amour du Christ au milieu de tous.
Un ou deux faits seulement, très révélateurs : Christiane, malgré son âge, avait gardé une mémoire extraordinaire ; elle se souvenait des dates d'anniversaire de tous ses enfants et petits-enfants. Impressionnant aussi de voir ses six enfants l'entourant hier, eux qui se sont relayés sans relâche en permanence auprès d'elle tous ces derniers temps alors que, très fatiguée, elle souffrait énormément.
Mais, au-delà de cette souffrance finale, tous garderont le souvenir d'une maman exemplaire, qui avait toujours le sourire, et qui était d'un courage et d'une gentillesse sans fin. Or, dans une famille, le rôle d'une maman n'est-il pas immense ? Incommensurable même ?  Durant l'homélie, je me suis permis de dire ceci : "rappelez-vous, les enfants, tout ce que votre maman a été pour vous, tout ce qu'elle a fait pour vous, durant tant d'années et de tant de façons ! Comment elle vous a servis et comment elle vous a écoutés ; comment elle vous a accompagnés et comment elle vous a permis de grandir et de prendre vos responsabilités ; comment elle a su être sans cesse à vos côtés et comment elle a essayé d'ouvrir vos coeurs à l'amour de Dieu ! Que nous soyons croyants ou non, votre maman nous laisse ce message magnifique, à savoir que c'est la force de l'amour qui, seule, peut donner à notre existence sa dimension profonde et sa crédibilité.
Puisse ce bel exemple nourrir notre propre façon de nous comporter !  Quelle est la place de l'amour des autres dans nos propres vies en effet ? Vous voulez savoir si votre vie a été bonne, si elle a été réussie, si elle a servi à quelque chose ? Demandez-vous si tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, tout ce que vous écrivez, tout ce que vous pensez, est animé par le désir de donner du bonheur à vos frères, comme Jésus nous y a invités...
Vous connaissez ce vers de Baudelaire : "Sans cesse à mes côtés s'agite le démon." Surtout, ne vous laissez pas impressionner par celui qui, dans l'ombre, sous les fagots, voudrait vous faire peur. Face à l'immense amour de Dieu, le diviseur obscur ne sera jamais qu'un pauvre impuissant !
Une réflexion de Saint Augustin pour éclairer votre route et vous montrer au besoin le chemin : "Suppose que Dieu veuille te remplir de miel. Si tu es plein de vinaigre, où mettras-tu le miel ?"
Belle journée dominicale à toutes et tous, dans l'amour de notre prochain !

0 commentaires: