Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 6 octobre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.243 : Maladie génétique


Sur mon bureau, depuis hier matin, cette carte que je viens de recevoir m'obsède ! Au recto, la photo d'une très belle petite fille, dont les parents m'annoncent la naissance. J'ai accompagné et présidé leur mariage il y a une douzaine d'années, et voici que, avec cet enfant, leurs prières et leurs efforts sont enfin exaucés ! Mais au verso de cette photo, en même temps, quelle souffrance : "nous devons faire face à une épreuve affreuse, la probable maladie génétique de notre fille ; une affection neuromusculaire grave, pour laquelle elle a déjà subi de nombreuses analyses. Nous attendons le diagnostic final et espérons... Nous vous tiendrons au courant."
Nos deux amis sont tombés de haut ! Heureusement, je pense, ils sont solides ! Mais jusqu'où peut-on être solide face à une telle épreuve ? Et comment ne pas douter ? Je crois qu'ils vont avoir besoin de forts soutiens ! Parents, proches, connaissances, amis, professionnels de la santé : la présence, l'amitié, l'appui, la compétence de chacun ne seront pas de trop en l'occurrence ! Même si, au premier abord, l'on peut se sentir impuissant...
C'est presque chaque jour ainsi que, vous comme moi, nous sommes les témoins, les confidents de tels drames. Chaque famille, chaque groupe, chaque communauté se heurte en permanence à de telles douleurs, et la souffrance est sans doute ici-bas la réalité la mieux partagée ! Quoi dire ? Quoi faire ? Sans doute ne pas abuser des paroles, mais manifester que l'on est là, que l'on entend, que l'on communie, que l'on n'oublie pas. Non plus les discours, mais la présence, l'amour, tout simplement.
Et, si l'on est croyant, la prière également. Vous me direz : "mais, on a prié, et Dieu n'a pas guéri notre enfant..." Dur, dur ! Dieu n'avait-il pas promis de répondre à nos appels, si l'on en croit l'évangile de ce jour, dont je vous cite cet extrait : "Eh bien, moi, je vous dis : "Demandez et vous obtiendrez ; celui qui demande reçoit. " Mais Jésus ajoute aussitôt : "Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père céleste donnera-t-il l'Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ?" (Luc 11/9-13)
Ce qui signifie que ce que Dieu donne, ce n'est pas forcément une guérison ou la disparition de notre problème en tant que tel, mais la force, le courage de l'aborder et de le vivre en tenant debout, grâce à son Esprit. Méditons ce mot très éclairant de saint Augustin : "Nous ne prions pas Dieu pour l'instruire, mais pour nous construire", c'est-à-dire, pour nous mettre dans les conditions de vivre ce que nous avons à vivre, courageusement, jusqu'au bout, dans la confiance et l'espérance.
Publié par Père Gaignet à 07:26

0 commentaires: