Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 7 octobre 2018

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2216 : "C'est merveilleux, l'Amour !" (Charles Aznavour)

Ce matin, à Jard-sur-Mer, j'ai terminé mon homélie en citant cette superbe chanson d'Aznavour - paroles de Gilbert Bécaud je crois : "C'est merveilleux, l'amour !"
Cela s'y prêtait, car les lectures de ce dimanche étaient orientées sur la vie du couple.
Bien sûr, je ne me serais pas permis, à partir de ces textes, de donner des leçons aux couples présents par rapport à la façon dont ils doivent gérer leurs relations conjugales.
Je me suis donc appuyé sur des exemples pris parmi les couples que j'ai préparés au mariage cette année.
Pour illustration, l'un d'eux a eu l'idée de proposer à ses proches un temps de réflexion au bord de la mer, avant la cérémonie de leur mariage à l'église. Ce fut un moment très fort. Ils ont expliqué à leurs proches que leur amour se voulait aussi immense que l'océan. S'en est suivi un riche partage, au cours duquel une vingtaine de personnes ont pris la parole, y compris des enfants, pour exprimer combien cet engagement de leurs deux amis les engageait eux-mêmes à vivre en vérité leur propre chemin d'amour.
J'ai cité aussi, entre autres, le magnifique projet de vie rédigé par un autre couple. Le jeune homme avait écrit ceci : "Après quelques années passées ensemble à être les deux moitiés inséparables d'un seul être (tiens, leur avais-je dit alors, cela ressemble à cette parole de Jésus disant : "tous deux ne feront plus qu'un"), à présent, nous décidons de nous aimer fidèlement et éternellement." Tandis que dans son projet à elle, sa future notait, de façon très imagée : "Nous serons les deux jambes d'un seul amour, nous serons les bras  de notre amour, et nous expliquerons, à nos enfants et à tous, le partage, la paix et l'amour."
Un dernier exemple, tout frais, puisqu'il date de ce samedi après-midi : lors de leur entrée solennelle dans la chapelle de Bourgenay, le couple était précédé par ses deux enfants, portant fièrement chacun une pancarte relativement grande, sur laquelle il était écrit, pour Héléna (8 ans) : "Papa, maman, nous vous aimons", et pour Aaron : "Nous voulons nous aimer toujours."
Si j'ai cité aux paroissiens ces trois exemples, c'était pour deux raisons :
-  d'une part, pour les informer de la qualité de réflexion d'un certain nombre de ces jeunes qui aujourd'hui demandent le mariage chrétien, pour des raisons qui n'ont souvent rien de superficiel ; alors que, comme on ne les retrouve pas dans les églises le dimanche suivant, l'on est souvent porté à les considérer, à tort, comme peu religieux et peu dignes de foi.
-  c'était aussi une façon de lancer aux paroissiens une bouffée de jeunesse et d'amour, et comme une invitation à revenir, si besoin était, à ce que fut la beauté de leurs premières rencontres, à la source de leur vie de couple, pour la dépoussiérer au besoin, la réinventer s'il le fallait et en tout cas, pour la renforcer !
Et si ces jeunes couples avaient de belles choses à dire à leurs aînés, de la part du Dieu-Amour ?
St Jean l'avait suggéré, Aznavour et Bécaud l'ont chanté : "C'est merveilleux, c'est merveilleux, l'Amour !"

0 commentaires: