Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 7 juillet 2018

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2184 : "La redoutable côte de Vix"

Evidemment, désormais, dans toute la France et au-delà, et même en Vendée, où le sud de ce département est souvent méconnu, l'on connaîtra enfin "la redoutable côte de Vix", grâce à cette providentielle première étape du Tour de France 2018 de Noirmoutier à Fontenay-le-Comte. Merci Seigneur !
Je reçois en effet à l'instant un mail d'un de mes frères évoquant cette partie du parcours si bien mise en lumière par les médias en ce jour : "la redoutable côte de Vix, 30 mètres d'altitude", m'écrit-il.  M'enfin, il a raison, mon frère ! 30 mètres au-dessus de melons et des cornichons, c'est pas rien tout d'même !  Bien fait pour les Bocains et leur petit Mont des Alouettes : on n'en a presque pas parlé aujourd'hui !
Mon cher frère, je l'imagine plié en quatre, dans sa région parisienne, comme moi à Bourgenay, ainsi que tous les Viserons (habitants de Vix), à l'évocation de ce Tourmalet vendéen. Malheureusement, j'étais pris, et n'ai pu suivre cette étape. Mais je n'ai pas de peine à imaginer les grimpeurs, suant et soufflant tout en gravissant ce monticule si éprouvant pour leurs pauvres forces. Quel courage ! Quelle abnégation ! Mais à propos, qui est arrivé le premier en haut de cette côte "redoutable" ?
Cela me rappelle la fameuse phrase de Guillaumet, dont l'avion avait été accidenté dans les Andes, disant à son ami Saint Exupéry : "Ce que j'ai fait, je te jure, jamais aucune bête ne l'aurait fait !"
Un détail : quand on était petits, nous grimpions allègrement cette côte avec nos vieux vélos.

Trêve de plaisanterie. Je profite de l'occasion pour vous communiquer la liste des 10 commandements du cycliste ; cela peut toujours servir, face aux côtes redoutables de l'existence qu'il nous faut affronter !

1 - Toujours redresser le guidon pour rester dans la bonne direction, si l'on veut que notre course nous conduise là où nous avons fait le choix d'aller.

2 - Dérouiller régulièrement les freins (de la routine, du "à quoi bon ?").

3 - Gonfler, regonfler sans cesse les pneus de notre enthousiasme (avec le souffle de l'Esprit-Saint).

4 - Appuyer fort sur les pédales des bonnes idées et des belles rencontres.

5 - Décrotter régulièrement le garde-boue des idées noires.

6 - Faire attention à ne pas casser la chaîne qui nous relie aux autres.

7 - Veiller à ce que la la petite loupiote éclaire toujours, pour lorsqu'il fait sombre.

8 - Ne pas surcharger le porte-bagages de nos ressentiments inutiles.

9 - Graisser chaque matin, avec une dose d'Evangile, les rouages de notre "petit vélo" intérieur.

10 - Et enfin, ne jamais mettre des bâtons dans les roues de notre vie ni dans celles des autres.

Bravo les champions !

0 commentaires: