Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 14 juillet 2018

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2189 : Un défilé de dingue !

Non, détrompez-vous, je ne veux pas dire que ce défilé du 14 juillet est un truc de dingues. Dans les années 90, lorsque je vivais à Paris, je suis allé le voir une fois. C'est un moment important dans la vie de notre nation. Et pourtant, chaque année, lorsqu'arrive notre fête nationale, je reste un peu sur ma faim. Et depuis longtemps, je me demande qui prendra un jour l'initiative d'organiser un nouveau type de défilé. "Si tous les gars du monde " s'y mettaient, il y aurait peut-être moyen de mettre en mouvement quelque chose de plus ouvert, de moins militaire seulement, de plus universel, de très fort, au moins symboliquement. En tout cas, aujourd'hui, pour ma part, je vous décris ce dont je rêve depuis toujours. Même si cela va vous faire penser que c'est un défilé de dingue (au singulier), car le dingue, c'est moi !

Il n'y aurait pas vraiment d'ordre hiérarchique dans ce défilé ; mais je verrais bien, en tête, tous les cabossés du monde : au premier rang, des aveugles, qui, puisqu'ils voient l'invisible, nous montreraient le chemin, entraînant à leur suite fauteuils roulants, blessés des récents conflits, prostituées exploitées, réfugiés rescapés de la noyade ou de la traversée des guerres et des déserts mais rejetés d'Europe, homosexuels injuriés, ceux qui meurent de solitude, etc, etc. : la liste est sans fin ! Venant bien sûr, comme invités, de tous les coins du monde.
Avec eux, au milieu d'eux plutôt, des représentants de ceux qui ont su leur tendre la main, des délégués de ces dizaines de millions de bénévoles qui, sur les cinq continents, offrent leur coeur et leurs bras à leurs frères et soeurs en difficulté. Depuis le plus humble de ceux-ci jusqu'au chef du gouvernement espagnol qui vient de sauver l'honneur de l'Europe au lieu de se satisfaire de faire des grandes déclarations, en passant par les garde-côtes italiens, les Médecins sans frontières ou les militants musulmans du Croissant rouge..
Ensuite, bras dessus bras dessous, les présidents des deux Corées, les présidents de l'Ethiopie et de l'Erythrée, mais aussi, tous les autres chefs d'Etat qui découvriraient enfin que, comme l'a dit M-L King, "Si nous ne sommes pas capables de vivre ensemble comme des frères, nous mourrons tous comme des idiots !"
Ensuite, main dans la main, le pape François et le Patriarche de Moscou, des responsables Juifs et Palestiniens, le Dalaï-Lama et Mgr Desmond Tutu, des généraux et des deuxième classe, des militaires de l'Otan fraternisant avec des soldats russes ou chinois et parlant de l'avenir de la planète avec des militants anti-nucléaires...
Défileraient également d'un même pas, ou d'un même rampement, un loup et un agneau, un petit enfant et un serpent, un éléphant et des villageois, une gazelle et un lion, un perroquet et des poissons rouges placés, très momentanément, dans des bocaux portés par des enfants.
Et puis, l'on verrait aussi des mamans et des femmes célibataires, des footballeurs et des cyclistes, des pianistes et des rappeurs, des grands-mères et des petits-enfants une jolie fleur à la main.
Ce cortège multicolore serait sous la protection souriante de gendarmes et de policiers, de secouristes et de pompiers, d'infirmières et de médecins, de soldats la fleur au fusil, mais toujours vigilants.
Tandis que dans le ciel défileraient en choeur, entre autres, des "eagle" américains, des "rafale" bien de chez nous, des avions de combat chinois, russes ou indiens...
Il manque énormément de monde dans ce défilé ; à vous de repérer qui n'a pas été cité, et de les y rajouter.
Mais surtout, à chacun de nous de vivre, de prier et d'agir de telle façon que ce "défilé de dingue" puisse un jour réellement se réaliser !

"Le monde entier est notre patrie à tous."
Citation du chanoine Erasmus (1466-1536), né à Rotterdam, fils illégitime d'un prêtre et d'une fille de médecin, éminent humaniste, européen avant l'heure, auquel le pape Adrien VI a proposé de devenir cardinal, ce qu'il a refusé. Connu de tous à travers les programmes "Erasmus". 

0 commentaires: