Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 3 avril 2018

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2159 : Quelle était la tête de Jésus ?

Dans l'homélie ce matin, lors de la messe de ce mardi de Pâques, je disais que j'aimais bien cet épisode au cours duquel, près du tombeau, l'évangéliste Jean décrit ainsi la scène de la rencontre de Marie-Madeleine avec le Ressuscité : "Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : "Si c'est toi qui as emporté le corps de Jésus, dis-moi où tu l'as déposé, et moi, j'irai le prendre."
Pas mal, comme réflexion, et très éclairant !
Jésus en effet, une fois ressuscité, ne ressemble pas à un astre de lumière, éblouissant et aveuglant ceux qui l'approchent.
Il n'a pas non plus l'allure d'un roi de droit divin, ni même d'un"prince de l'Eglise", comme on appelle les cardinaux.
D'ailleurs, une fois ressuscité, et malgré l'importance capitale de cet événement, il n'est pas"déguisé", ni affublé d'ornements chamarrés.
Ce que certains auraient pu imaginer, vu son statut de "Dieu" ...
Pas de mitre sur la tête, ni même une simple calotte... Mais comment ensuite a-t-on pu en arriver là ???
A ce propos, Martin Luther King, dont revivrons l'assassinat il y a 50 ans demain 4 avril, n'avait ni soutane ni mitre ; ce qui ne l'a pas empêché d'être reconnu par tous comme l'image parfaite du Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis !
De plus, malgré son "Passage" par la résurrection, Jésus ne ressemble ni à une star en gloire, ni à un grand chef à boutons de manchettes.
Et il n'y a autour de lui ni grands chambellans ni serviteurs affairés.
Non, dans ce jardin du souvenir, Jésus est tout seul.
Et en plus, il a une tête de jardinier !!!
Sympa, non ?
On imagine avec gourmandise le petit sourire de Jésus lorsqu'il demande à Marie-Madeleine, qui le croit bel et bien mort : "Qui cherches-tu ?"
Et comment se révèle-t-il à cette femme ?
En lui disant : "Marie", tout simplement !
Et l'on imagine le regard lumineux de Jésus, appelant doucement, fraternellement, Marie, par son prénom ; alors que celle-ci lui tournait encore le dos.
Relisons et méditons cette scène, en Jean 20/11/18.
En effet, cette rencontre, c'est aussi notre histoire de tous les jours...
Lorsque nous pensons que Dieu n'est pas là auprès de nous, lorsque nous croyons qu'il a abandonné ce monde, lorsque nous sommes dans la tristesse et le découragement, ne voyant plus ni débouché, ni lumière, ni espérance.
Ou encore, lorsque le prochain qui se trouve ici, tout près de nous, nous le prenons pour un jardinier, ou quelqu'un pour qui nous ne ressentons rien de profond.
Alors qu'il s'agit peut-être du Ressuscité...
Comme il a une tête de jardinier, on ne le reconnaît pas.
Au coeur de ce monde, qui ressemble trop souvent à un immense tombeau, le Ressuscité, anonymement souvent, est pourtant là, actif, vivant, entreprenant et bouleversant.
Et toi, "qui cherches-tu ?"
Et, tandis que nous lui tournons encore le dos, voici qu'il nous appelle par notre prénom...

0 commentaires: