Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 18 mars 2018

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2152 : Hommage à M-L King, mercredi 4 avril au Château d'Olonne

Jean Gaignet, mon parrain, du Château d'Olonne, m'a accueilli ce jeudi 15 mars, en compagnie de son épouse Jeanne, d'un sonore : "Alors, on fait la grève ?"
En fait de grève, bien involontaire, celle-ci a duré 10 longues journées en effet, et je n'en suis pas enchanté... C'est toujours frustrant de voir les journées s'écouler à la vitesse de la lumière !  Surtout au temps de la retraite !  Moi qui croyais...  Eh bien non, me répètent tous les retraités que je rencontre : "à la retraite, on n'a plus du tout de temps pour soi !"
Navré de vous avoir ainsi fait poireauter, et il est sans intérêt que je vous fasse la liste de mes activités ! Passons plutôt aux choses sérieuses à présent.

Le groupe interreligieux du Pays des Olonnes, sur une suggestion de l'un de ses membres, Gérard, pasteur baptiste sur les Sables, vient donc de décider d'honorer la mémoire de l'une des plus grandes figures du XX° siècle : la pasteur baptiste Martin Luther King. Il a été assassiné le 4 avril 1968. A l'occasion de ce 50° anniversaire de sa mort, notre groupe a prévu une soirée, le mercredi 4 avril prochain, à 20h, à la salle des Nouettes, rue George Sand, au Château d'Olonne.
Le pasteur de l'Eglise Protestante Unie de la Roche-sur-Yon, Jacques Hostetter, donnera une conférence retraçant l'itinéraire de ce formidable combattant de la liberté, prix Nobel de la paix en 1993.  Ce sera accompagné d'un temps d'échange et d'action de grâce.
Vous êtes tous invités, bien sûr !  Parlez-en à vos amis.  C'est un moment fort qu'il ne faut pas laisser passer. Surtout que l'on s'aperçoit que les démons sont toujours à l'affût ; non seulement aux USA, mais aussi chez nous en France, et en tant d'autre endroits de notre planète.
Son combat n'a pas été simple !  Il a été battu, lapidé, jeté en prison, moqué, traîné dans la boue, haï, traité de porc, de trublion, espionné dans sa vie privée, refoulé. A de nombreuses reprises, des menaces de mort ont été proférées contre lui, avec le téléphone qui sonnait au milieu de la nuit, plongeant sa famille dans l'angoisse.
Alors, il s'est mis, plus que jamais, à prier, à fonder tout son combat sur l'Evangile. Il témoignera ainsi avoir entendu une voix lui dire : "Martin Luther, lève-toi. Lève-toi pour le droit, lève-toi pour la justice, lève-toi pour la vérité. Et je serai avec toi.  Même jusqu'à la fin du monde."  Martin a alors vécu une "expérience mystique" qui a fait basculer sa vie.
Dès lors, plus rien ne pourra arrêter cet apôtre de la non-violence, à la manière de son maître Gandhi. Ce descendant d'esclaves a bien mérité ses surnoms de "Moïse noir" et de "nouveau Gandhi".
Un trop bref extrait de son fameux discours "J'ai fait un rêve", proclamé à Washington le 28 août 1963, devant 250.000 personnes :
"Quand nous permettrons à la cloche de la liberté de sonner dans chaque village (...), nous pourrons fêter le jour où tous les enfants de Dieu (...) pourront se donner la main."

0 commentaires: