Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 3 février 2018

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2124 : "Que faire de nos vieux ?"

Question un peu scabreuse et bien incorrecte, mais c'est ainsi que je l'ai entendue, de la bouche d'une personne de bonne volonté, une élue, dépassée, comme nous tous, par cette question si complexe de l'accompagnement de nos anciens.
Avant, ils étaient dans des "maisons de retraite" ; à présent, ils sont dans des "Ehpad". Pourquoi pas ?  Mais que reste-t-il de l'humain ?  Toutes nos familles sont touchées !  Qui d'entre nous ne va pas une fois par semaine, sinon une fois par mois visiter un parent, une connaissance dans un de ces Ehpad dont les personnels sont épuisés par leur charge de travail ?  Tandis que les anciens semblent attendre indéfiniment un futur qui ne vient pas !
Ayant l'occasion chaque semaine d'aller dans l'un ou l'autre des Ehpad du secteur, pour célébrer l'eucharistie ou rencontrer des malades, ou la direction, je dois faire part de mon admiration pour la façon dont sont accompagnés les résidents : le maximum est fait pour eux, j'en suis témoin, mais si cela reste bien insuffisant face aux immenses attentes et besoins.
J'admire la façon dont les personnels, qui assurent des services à la personne que je serais bien incapable de remplir, le font avec tout le sourire et le dévouement qui leur restent, malgré la fatigue et le manque de temps pour aller au terme de vraies relations.
Chapeau en tout cas pour les belles initiatives qui sont prises dans ces maisons !  Par exemple, dimanche dernier, une directrice me racontait qu'elle organise chaque année un échange avec un autre Ehpad, en Bretagne, en bord de mer également. Pendant une semaine, ceux d'ici prennent pension là-bas, et vice-versa. Et l'on explique à chaque résident qui logera dans sa chambre en son absence.
Je me suis rendu compte aussi que les temps d'eucharistie sont des moments de bonheur unique pour ceux qui peuvent y participer ; même si certains sommeillent largement durant la célébration : ils sont là !  L'on échange durant l'eucharistie, des chants plutôt anciens et connus sont repris avec ferveur, le Seigneur est présenté comme celui qui les soutient et les fait entrer dans sa Paix profonde.  "Moi, je suis si heureuse de venir à la messe", entend-on ici ou là.
Demain, durant l'eucharistie que je célébrerai à Angles, je ferai allusion à tout cela, dans l'éclairage de l'évangile de ce dimanche où l'on voit Jésus, assailli par les malades, mais se donnant totalement à eux, "sans attendre", comme dit le texte ; et même s'il s'en trouve lui aussi très fatigué. Même "le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d'un mal...et il les guérissait." (Marc 1/32)
C'est sans doute dans ce sens-là que responsables et élus devraient aller : ainsi que le propose Jean-Pierre Denis dans son édito de "La Vie" de ce 1° février : "Passer d'une logique de traitement de la "dépendance" à une logique d'accompagnement de la vie. Et remettre nos anciens au coeur de la cité !"

0 commentaires: