Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 13 janvier 2018

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2120 : L'Afrique a-t-elle encore une place sur notre planète ?

Savez-vous qu'il existe une fête annuelle des Eglises d'Afrique, célébrée au sein de l'Eglise catholique, c'est-à-dire, dans les églises du monde entier, chaque année, le jour de la fête de l'Epiphanie ? Si oui, bravo à vous : vous méritez le titre de frère universel, et de véritable fils de l'Eglise universelle !
Si vous n'étiez pas au courant, ce n'est peut-être pas de votre faute ; et pourtant, les médias chrétiens en ont parlé, quoique bien trop timidement. En tout cas, dans les deux paroisses auxquelles je suis rattaché, j'ai eu l'heureuse surprise de constater qu'une intention de la prière universelle était réservée à l'Afrique, et que la quête, impérée (obligatoire), pour soutenir les Eglises africaines, était bien annoncée sur les feuilles de messe. Bravo à l'équipe liturgique chargée de la préparation de cette messe, ainsi qu'à notre curé !
Pour info, comme je l'ai expliqué lors de la messe paroissiale à Bourgenay dimanche dernier, cette fête a été instituée au XIX° siècle sur proposition du Cardinal Lavigerie, alors archevêque d'Alger depuis 1867. L'objectif était de mobiliser les chrétiens de l'époque pour lutter contre l'esclavage qui faisait des ravages sur le continent africain ; esclavage malheureusement toujours en cours sur ce continent-martyr, en Libye et ailleurs.
Malheureusement, je sais par expérience que, dans un trop grand nombre de paroisses françaises, l'on passe totalement à pieds joints sur cette info. On fête l'Epiphanie le nez dans les nuages (d'encens parfois), mais sans daigner prêter la moindre attention à nos frères et soeurs Africains, sans la moindre allusion à leur existence, à leurs combats et à leurs souffrances. Cela, je n'arrive pas à l'accepter !
Je vais être provoquant : est-ce que c'est parce qu'on en a un peu marre d' "aider" les Africains, avec la désagréable impression de remplir un gouffre sans fond ? Et donc, qu'on n'a pas confiance en eux ?  Niveau fraternité ecclésiale, c'est très proche de zéro !
Et pourtant, nous sommes informés ; trois exemples seulement :
-  le dimanche 31 décembre, en R-D Congo, des milliers de catholiques ont manifesté en faveur de la démocratie ; huit morts, des centaines d'arrestations, dont même des enfants de choeur.
-  dans la nuit du 31 déc. au 1° janvier, 14 fidèles ont été tués alors qu'ils venaient de participer à une messe de minuit à Port-Harcourt au Nigeria.
-  info parue dans "Ouest-France" hier vendredi (quelques brèves lignes en bas de la 2° page, mais c'est déjà ça...) : 48 Maliens noyés en Méditerranée le week-end dernier ; on en a moins parlé que de l'aéroport de ND des Landes ou de France Gall !  "Selon que vous serez puissant ou misérable..."
Cela me fait un penser aux réactions de Trump qui, ce jeudi, lors d'une réunion à propos de l'immigration, s'est exclamé : "Pourquoi toutes ces personnes issues de pays de m..., comme certaines nations africaines, Haïti ou le Salvador, viennent ici ?"  Trump n'a pas démenti ; il a juste essayé de minorer ce qu'il avait dit.  Niveau fraternité humaine, c'est très proche de zéro également.  Je n'arrive pas à accepter cela, et surtout, les Africains non plus évidemment, dont les 54 nations viennent de réagir ensemble avec colère, amertume, mais aussi dignité, à ces propos extrêmement offensants.
Je laisse le mot de la fin à Georges Simenon, bien connu aux Sables d'Olonne, où j'avais appris, lors d'un Festival Simenon, de la bouche de Didier Gallot, qu'il avait rédigé un reportage dont le titre était : "L'Afrique vous parle, elle vous dit m..., et c'est bien fait !"  Il présentait, entre autres, le travail de construction de la voie ferrée du "Congo-Océan", qui a entraîné 17.000 morts pour 140 kms, tant les conditions étaient épouvantables.
Toujours des morts en Afrique, rien n'a changé ; et on en parle toujours bien peu, non seulement dans les médias, mais aussi dans nos églises !
Ah m... alors !  Et l'Evangile là-dedans ???

0 commentaires: