Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 27 décembre 2017

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2105 : Hommage du journal "Le Monde" aux chrétiens

Vous me direz que je cite souvent des journaux en ce moment ; mais c'est plus facile pour moi, car je n'ai toujours pas la télé depuis 4 mois. Au fait, cela ne me manque pas du tout ! Et cela m'a sans doute permis de prendre plus de temps pour la lecture, le repos, sans parler de la prière. Avec "du temps de cerveau disponible", selon l'expression désagréable prononcée en 2004, si vous vous souvenez, par Patrick Lay, alors PDG du groupe TF1 : il voulait vendre notre cerveau à Coca-Cola et autres annonceurs !!!
Mais je reviens au sujet de ce jour : quel bonheur, en ouvrant le n° de Noël du journal "Le Monde", de découvrir une page entière en hommage aux chrétiens. Dans une société qui met son point d'honneur à prendre de grosses distances vis-à-vis du religieux, cela confirme, comme je le signalais déjà dans le billet n° 3000,  que "la lumière luit dans les ténèbres, mais que les ténèbres n'ont pas pu s'en rendre maîtresses." (Jean 1/5)
Deux articles en cette page, avec deux titres évocateurs :
-  "Ces chrétiens qui mettent leur foi au service des migrants", avec en sous-titre : "Des croyants racontent comment leur spiritualité les a poussés à s'engager."
-  Et le 2° : "Les églises apparaissent comme des refuges", avec, en sous-titre : "La sociologue Mathilde Pette décrit les familles de bénévoles (chrétiens) qui viennent en aide aux migrants."
En voici de trop brefs échos :
-  "Autour des migrants, des bénévoles ont tissé une chaîne humaine précieuse qui assure à ces nouveaux arrivants un accueil quand les pouvoirs publics sont parfois tentés de leur fermer la porte au nez et qu'une partie de la population les voit, au mieux comme des gêneurs, au pire, comme des envahisseurs."
-  M-Claire : "Dans cette aventure de l'accueil, plus d'une fois je me suis dit : quelle chance d'être croyante. (en très gros caractères au milieu de l'article)  Parfois, quand on ne peut trouver de solution d'hébergement, continue-telle, on court le danger d'être écrasée par un sentiment d'impuissance. Hier, je me suis dit : ce sentiment d'impuissance, je peux le remettre au Seigneur et je pourrai avancer. C'est une aventure à la fois humaine et spirituelle."
-  "Tous les chrétiens n'ont pas la même attitude envers les réfugiés. On trouve chez une partie d'entre eux de la réticence, voire de l'hostilité à leur accueil : ne faut-il pas mieux accueillir que les chrétiens ?  Ne crée-t-on pas un appel d'air ?"
-  Et la journaliste, Cécile Chambraud, de citer l'épitre aux Hébreux, dont un protestant lui a parlé : "N'oubliez pas l'hospitalité ; quelques-uns, en la pratiquant, ont, à leur insu, logé des anges."
-  "Le soutien aux migrants n'est pas le fait de toute l'Eglise ; mais il n'en reste pas moins qu'elle est l'un des soutiens les plus systématiques à cette population."
-  Les bénévoles sont très majoritairement des "cathos de gauche, les tenants du christianisme social. Mais il y a aussi des militants qui ne se présentent pas comme croyants, mais qui gardent des références d'inspiration chrétienne inattendues, provenant de leur trajectoire personnelle, d'un passage par le catéchisme, l'école catholique, les scouts, la jeunesse ouvrière chrétienne, etc..."

Je tire de tout cela la conclusion suivante : c'est quand il s'engagent au service des plus défavorisés que les  chrétiens sont reconnus, pris au sérieux et respectés !
C'est cela, le réel esprit de Noël ! 

P-S  :   Comment ne pas rendre hommage aussi aux membres des autres religions, ou aux agnostiques et humanistes de tout bord, eux-même engagés autant sinon plus que les chrétiens dans le service des plus défavorisés ?
Avec en point d'orgue cet hommage de Jean d'Ormesson à leur égard, dans son admiration par rapport à "la charité et l'amour pour les hommes de ceux qui ne croient pas en Dieu."

0 commentaires: