Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 31 juillet 2017

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.090 : "Comment tu fais pour être comme ça ?"

Il fallait voir le bonheur de cette paroissienne me racontant ce qui venait de lui arriver !  Lors d'une session récente, elle se trouva à sympathiser avec une dame très joyeuse, la cinquantaine environ. Elles échangèrent longuement à propos de leur foi, et notre amie mortagnaise, impressionnée par le dynamisme et la foi de cette femme, infirmière de son métier, lui posa cette question : "Toi qui es croyante, tu n'as sans doute pas trop le temps, mais est-ce que tu peux parler de ta foi à tes malades ?  Est-ce que ça t'arrive d'aborder la question avec eux ?"
Et cette nouvelle amie de répondre, avec un grand sourire : "Mais, ce n'est pas moi qui leur en parle ; c'est eux qui, les premiers, me lancent sur la question."  "Ah bon, répond notre amie mortagnaise ; mais comment ?"  "Je ne sais pas trop ! J'essaye d'être moi-même, de leur sourire, de tout faire pour qu'ils se sentent bien. Alors, de temps en temps, il y en a qui me disent : "Mais, comment vous faites pour être toujours souriante ? Avec tout le travail que vous devez fournir ! Vous avez un truc ?"
Alors, selon les cas, et en fonction du peu de temps dont je dispose, je leur dis : "C'est parce que je suis croyante. Chaque jour, je prie pour que Dieu me donne la force d'être joyeuse et paisible avec tous."
"En fait, a-t-elle poursuivi, ce n'est pas moi qui leur parle de Dieu, mais c'est eux qui me posent la question. Et ça me paraît plus naturel alors, plus respectueux, de répondre à leurs questions plutôt que d'arriver en leur disant : "Est-ce que vous croyez en Dieu ? Ca vous aidera dans vos souffrances." Alors, je ne pense pas qu'ils m'écouteraient."
Cela m'a fait penser à la phrase fameuse de Paul Claudel : "Ne parle du Christ que si on te le demande, mais vis de telle façon qu'on te le demande."
Pas la peine de parler en effet si notre vie n'est pas d'abord un reflet de l'Evangile...
Comme disait Paul VI : "L'homme contemporain écoute plus volontiers les témoins que les maîtres ; ou, s'il écoute les maîtres, c'est parce qu'ils sont des témoins.." (L'annonce de l'Evangile, n° 41)
Certains sont parfois très pressés en effet de "faire de l'évangélisation", de parler, parler de Dieu. C'est bien, sans doute ! Mais quelle exigence pour notre propre vie !

0 commentaires: