Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 10 juillet 2017

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.081 : "Je ne suis pas capable !..."

Pendant ces 50 années de ministère que je viens de vivre en tant que prêtre, lorsqu'il m'arrivait de proposer telle responsabilité, même petite, à des paroissiens que je sentais prêts à servir Dieu et l'Eglise, je ne sais combien de fois ceux-ci m'ont répondu : "Oh non ! Demandez à quelqu'un d'autre, à un tel par exemple, parce que moi, je n'en suis pas capable !"
Alors, chaque fois, de mon mieux, j'essayais d'expliquer que la question n'était pas de savoir si on était capable ou non ; car alors en effet, c'est soi-même qu'on regardait, et la personne évaluait d'abord ses propres forces.
Or, lorsque l'on réfléchit un peu, que signifie une telle réponse négative ?  "Je ne suis pas capable"  =  "Je ne tiens pas compte du fait que Dieu peut agir en moi."  Au contraire, la vraie question à se poser devrait être la suivante : "Dieu est-il capable d'agir en moi ?"  Ou encore : "Dieu a-t-il la possibilité de passer par moi pour faire progresser l'avancée de son Royaume ?"  A une telle question, est-il concevable de répondre par la négative ?
Il est vrai que la Bible fourmille d'exemples de personnages, de prophètes qui, souvent ne se sont pas sentis en mesure de répondre positivement à la mission que Dieu souhaitait leur confier.  Un exemple seulement, celui de Moïse : lorsque Dieu, du milieu du buisson ardent, dit à Moïse : "Va ! Je t'envoie vers le Pharaon pour faire sortir d'Egypte mon peuple", que répond Moïse sur le champ ? "Moïse dit à Dieu : "Qui suis-je pour aller trouver le Pharaon et pour faire sortir d'Egypte les Israélites ?" Il faut relire tout ce passage de l'Exode (ch 3 et 4), dans lequel est relaté un dialogue savoureux entre Dieu et Moïse, celui-ci cherchant tous les arguments possibles pour dissuader Dieu de lui confier cette lourde mission.
C'est toujours le même problème : nous survalorisons nos insuffisances, et nous oublions totalement la grâce de Dieu, le soutien de Dieu.  Comme si Dieu nous larguait sans parachute du haut du ciel sur une responsabilité à assumer... Alors que le don de Dieu nous précède, nous entoure, nous soutient, et qu'il nous donne la force nécessaire pour assurer notre mission.
A vrai dire, je vais vous faire une confidence : j'ai moi-même passé ma vie à croire que je n'étais pas capable ! Pas capable de devenir prêtre, pas capable de m'occuper des jeunes, pas capable d'aller en Afrique lorsque l'on m'y a envoyé, pas capable de lancer des Cafés-Théo, etc.  En fait, chaque fois, j'ai l'impression que quelqu'un m'a poussé pour que j'avance, pour que je m'engage, alors que je serais volontiers moi aussi resté tranquille sur la touche !  Mais, avec le recul, je m'aperçois que, chaque fois que j'ai reçu un appel, Dieu m'a donné la force correspondante, que je ne pouvais trouver en moi seulement effectivement, pour que je puisse servir son projet, son Eglise.
Au terme de ces 50 années, je peux en témoigner : seul, on n'est pas capable ; mais fort de l'appui de Dieu, tout devient possible !
Me revient à l'esprit ce superbe cantique, que l'on considère comme "la Marseillaise des Protestants" :
"A toi, la gloire, ô Ressuscité,
A toi la victoire, pour l'Eternité !"

0 commentaires: