Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 5 juillet 2017

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.079 : Comment ça s'est passé le 2 juillet ?

Je ne comptais pas forcément revenir sur la Fête de l'Alliance qui a eu lieu dimanche dernier 9 juillet à Mortagne, mais j'ai reçu plusieurs demandes d'information à ce sujet, de la part de blogueurs n'ayant pu être des nôtres ce jour-là.
Tout d'abord, il faut préciser que, chaque année, sur la paroisse, a lieu une semblable "Fête de l'Alliance", regroupant, comme ce fut le cas l'an passé, religieuses, diacres, couples fêtant un anniversaire "rond" de leur engagement, dans le mariage ou en religion.
Cette année, nous étions 35 à être "fêtés" : 16 couples, 2 Frères de St Gabriel, et moi-même, le curé.
Prévoyant une assistance plus nombreuse qu'à l'ordinaire, qui ne pouvait tenir dans l'église de Mortagne, nous avons réservé une grande salle municipale pour ce dimanche. Les jubilaires se sont réunis il y a plusieurs mois pour organiser cette fête, qui s'est déroulée de la façon suivante :
-  préparation de la salle, décoration, avec une grande banderole : "Riches de l'Amour que nous donnons", installation d'un grand écran,...
-  longue et chantante procession d'entrée, avec en tête une belle corbeille de mariage portée par un couple ayant 60 ans de mariage : "Chantez, priez, célébrez le Seigneur..."
-  sur l'écran défilent les photos de mariage des couples, tandis que ceux-ci se présentent.
-  présentation aussi des prêtres et diacres présents, ainsi que des amis venus des Sables d'Olonne, de Fontenay-le-Comte et d'ailleurs, et présentation de ma propre famille.
-  explication par un prêtre ami de son ressenti par rapport à une telle fête : "Je trouve intéressante l'orientation de la fête voulue fête fraternelle et solidaire. Des moments comme ceux-là font signe et donnent le visage d'une Eglise ouverte et bien de son temps."
-  après l'homélie, renouvellement des engagements des jubilaires, à l'appel d'un diacre, Michel :"...Acceptez-vous, devant tous, aujourd'hui, avec la force de Dieu, de renouveler votre engagement ?"  Et tous ensemble, y compris le curé, de répondre : "Oui, nous le voulons !"
-  chant alors, inspiré de la prière du P. de Foucauld : "Mon Père, je m'abandonne à toi..."
-  prière universelle faisant ensuite allusion aux multiples difficultés que peuvent rencontrer, dans nombre de domaines, des couples ou des personnes engagées en religion.
-  au cours de la messe, à deux reprises, l'on m'a signalé l'arrivée de deux groupes de Juifs des Sables d'Olonne : belle occasion d'accueillir de façon festive ces "frères aînés" et d'expliquer brièvement le sens de leur présence, fruits de riches relations tandis que j'étais curé aux Sables d'Olonne.
-  joyeux temps d'échange durant l'apéro.
-  de très nombreuses personnes sont restées sur place pour le "repas partagé", chacun ayant placé sur une grande table ce qu'il avait préparé, et tous ont pu se servir largement.
-  tout le long du repas, nombreuses interventions, fort diverses : deux de la part des Juifs, chant à la guitare : "Quand on n'a que l'amour", belles prises de parole d'une responsable bouddhiste et d'une femme de culture musulmane, des chansons drôles me mettant en boîte, tant de la part des Sablais que de ma famille, un diaporama surprenant racontant toute mon histoire de façon humoristique, etc...
Une fête quoi !  et parmi les cadeaux reçus, en ce qui me concerne, deux superbes tableaux, de la part des Juifs, dont l'un, une reproduction d'une oeuvre de Gustave Doré représentant une étonnante crucifixion, et une paire de chaussures de marche, sans doute pour me faire savoir qu'il n'était pas question pour moi de m'installer dans un fauteuil, à l'aube de la retraite !
Pas plus que pour les Frères ou les couples jubilaires d'ailleurs.
Et comme Michel, notre chef de choeur, nous l'a fait chanter : "Tiens bon la vague et tiens bon le vent, hisse et ho, Santiano, si Dieu veut, toujours droit devant, nous irons jusqu'à San Francisco".
Jusqu'au bout de notre traversée, jusque dans le coeur de Dieu !

0 commentaires: