Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 17 juin 2017

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.068 : Le drame du divorce !

Attention !  A travers ce billet, il n'est pas question pour moi de "juger", et encore moins, de condamner celles et ceux qui vivent une situation de divorce. La séparation dont ils souffrent, c'est déjà assez dur comme ça... Mais ce n'est pas une situation facile à  vivre !  Je pense à la réaction de cette jeune femme de passage hier au presbytère avec le plus jeune de ses enfants. Nous étions en train de parler caté lorsque cet enfant, au milieu de notre conversation, nous a arrêtés en me disant à moi, en me regardant dans les yeux  -  et c'était sans rapport avec notre échange sur la catéchèse  :  "Mon papa, il est parti habiter dans une autre maison" !!! La maman a alors fondu en larmes : "Jusqu'au bout, je ne me suis rendu compte de rien.  C'est vrai que, depuis quelques mois, il me disait : "C'est pas que je ne t'aime plus, mais je n'éprouve plus de sentiments pour toi."  Cette réflexion m'a glacé jusqu'au sang !
Cela m'a rappelé cette autre paroissienne me demandant si je ne pourrais pas écrire sur mon blog un billet sur le divorce.  Elle-même souffre de voir son fils séparé de son épouse ; leur petit-fils, auparavant tout mignon, n'est plus comme avant ; il est vraiment perturbé à présent : "Papa et maman ne s'aiment plus..." Cette mamy évoquait à ce propos l'article paru sur le divorce dans le journal "Ouest-France" du 9 juin sous le titre : "Couples à la retraite : pas toujours facile". L'auteur explique que les divorces de seniors ont triplé en vingt ans. Et cette paroissienne de me dire : "Comment aider nos jeunes à rester fidèles à leur engagement, alors que les seniors eux-mêmes, dont on serait en droit d'attendre une certaine exemplarité, en arrivent à ne plus pouvoir vivre ensemble ?  Le problème, c'est qu'on n'est plus dans une société de l'engagement..."
Ce que j'ai apprécié dans ce qu'elle m'a partagé, c'est la façon dont, avec son époux, ils essayent de se situer !  "On essaye de garder le contact avec notre belle-fille. De Lourdes, on lui a envoyé une carte, sans savoir s'il y aurait une suite ; mais aussitôt, on a reçu un texto : "Merci pour votre gentille carte." Pour les enfants, on fait tout pour garder le lien.  On ne s'attend pas à une réconciliation dans l'immédiat, mais on ne sait jamais. Si cela pouvait arriver, on veut pouvoir y contribuer. Même si, pour l'instant, il nous faut accepter l'incompréhensible.
Quelques citations de la récente Lettre-encyclique du pape François sur "La Joie de l'Amour" :
-  "C'est bon de se donner toujours un baiser le matin, se bénir toutes les nuits, attendre l'autre et le recevoir quand il arrive, faire des sorties ensemble, partager les tâches domestiques." (n° 226)
-  "Nous ne pouvons pas nous promettre d'avoir les mêmes sentiments toute la vie. En revanche, oui, nous pouvons avoir un projet commun stable, nous engager à nous aimer et à vivre unis jusqu'à ce que la mort nous sépare et à vivre toujours une riche intimité." (n° 164)
-  "On ne peut pas exiger du conjoint qu'il soit parfait ; le mariage est un projet à construire ensemble, avec patience, générosité." (n° 218)
-  Pour résoudre des conflits, "L'amour est artisanal, grandit, apprend à négocier, comme mélange d'offrandes réciproques et de renoncements." (n° 220)
C'est toute cette Lettre du pape François que je vous invite à lire et à méditer, à la lumière de l'hymne à l'amour de la 1° Lettre aux Corinthiens !

0 commentaires: