Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 11 février 2017

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.037 : Ce qui permet au pape François de rester serein face aux multiples difficultés

Dans la foulée du billet d'hier, et en écho à un article concernant ce même sujet paru sur "Ouest-France" ce samedi, je vous fais part d'un entretien publié dans le quotidien italien le "Corriere Della Serra", dans lequel le pape François livre quelques conseils anti-stress qu'il suit lui-même pour " être en paix" !


Le relativisme italien 

Les Italiens ont donné au Pape un des secrets de sa sérénité : « Pour vivre en paix, il faut une saine dose de je-m'en-foutisme ». L'actuel évêque de Rome reconnaît qu'à Buenos Aires, il était « plus anxieux » et que la vie au Vatican est « une vraie nouvelle expérience » pour lui. Il ajoute qu'il ressent une « sensation de profonde paix depuis qu'[il] a été élu », sans que ce sentiment ne le quitte jamais : « Je vis en paix, je ne peux pas l'expliquer. »

Se tourner vers saint Joseph

« S'il y a un problème, j'écris à saint Joseph », explique François : il glisse alors le morceau de papier avec sa prière sous une statue à l'effigie du saint patron des pères de famille installée dans sa chambre. « Un saint Joseph en train de dormir »… qui se repose aujourd'hui sur « un matelas de notes ! » C'est ainsi, explique le pape, qu'il trouve le sommeil, au moins six heures par nuit : « Je dors bien : c'est une grâce de Dieu. »

Une ascèse à juste dose

François raconte comment, en arrivant chez les jésuites, on lui a donné un cilice – ceinture avec des pointes de fer tournées vers l'intérieur, qui se met autour de la cuisse. Il précise : « Le vrai ascétisme doit rendre libre. Si quelque chose aide, faites-le, même utiliser un cilice ! Mais seulement si cela vous rend plus libre, pas si vous avez besoin de vous prouver que vous êtes fort. »

Pas d'anxiolytiques, ni pour la santé, ni pour la foi

Après avoir souligné que lui-même « ne prenait pas d'anxiolytiques », François a rappelé que « l'Évangile doit être pris sans analgésique ! » Il ajoute qu'il prie beaucoup : « Je prie à ma façon. J'aime le bréviaire et il ne me quitte jamais. La messe, tous les jours. Le rosaire… Quand je prie, je me tourne toujours vers la Bible. Alors la paix en moi grandit. » Presque espiègle, François confie : « Je ne sais pas si c'est un secret… Ma paix est un don de Dieu. J'espère qu'il ne me l'enlèvera pas ! »

_______________

Par rapport au flot de critiques faites au pape François, je trouve très éclairante la réflexion suivante de Jean-Paul Sartre :  "L'important, ce n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on nous a fait."